Felipe Massa, un passionné supersticieux

Pour la première fois depuis le Grand Prix du Brésil 2008, Felipe Massa s’est de nouveau hissé en pole position d’un Grand Prix de Formule 1

Pour la première fois depuis le Grand Prix du Brésil 2008, Felipe Massa s’est de nouveau hissé en pole position d’un Grand Prix de Formule 1. En d’autres mots, la réalisation autrichienne du Brésilien était sa première depuis son accident du GP de Hongrie 2009, lors duquel il avait frôlé le pire avant de revenir plusieurs mois plus tard au sein d’une Scuderia Ferrari l’ayant attendu comme sa seconde famille.

Oppressé par la suite et finalement peu épanoui, Massa n’a pas vu l’aventure Ferrari se poursuivre en 2014, et s’est donc trouvé une nouvelle famille chez Williams, où il a également fait venir son ami et complice Rob Smedley, désormais Directeur de la Performance au sein du tem. Le clan Massa sur les courses comprend également sa femme et son fils, son frère et bien souvent son père. Une petite bulle pour celui qui s’avoue être un homme de routine.

« J’ai quelques petits rituels différents », admet-il avec malice pour Paddock Magazine. « Habituellement, j’entre dans mon auto par le côté gauche, car j’aime mettre mon pied droit à l’intérieur en premier ; et j’enfile toujours mon gant droit et ma chaussure droite en premier. Je prie toujours avant de m’endormir, mais aussi avant la course : je demande protection pour moi, mais aussi mes amis et les autres pilotes ».

En partant de la pole, dimanche, Massa a par ailleurs dû multiplier les petites marques superstitions !

« Parfois, des choses folles arrivent en début de weekend ! Le samedi, par exemple, si les choses se sont bien déroulées, je garde les mêmes sous-vêtements ! Je suis un peu fou parfois ! Ça ne change rien, mais ça aide juste à se détendre et à savoir qu’on a tout identique à la veille, qui était une bonne journée. Et si c’est un mauvais jour, alors je change tout ! »

Massa reste un homme passionné par l’environnement dans lequel il évolue. Le Brésilien a encore le feu en lui, et souhaite prouver encore beaucoup en prolongeant la résurrection de Williams. Massa s’est toujours vu pilote, et mener un chantier autour de lui l’excite particulièrement.

« J’adore le football. Ça aurait été fantastique d’être footballer, mais je n’ai pas le talent ! Bon, je sais jouer, et j’apprécier la pratique du football, mais je n’ai pas le talent pour être un joueur professionnel. J’ai toujours voulu être pilote, donc c’est la chose la plus incroyable pour moi. C’est ce que j’aime faire, et je ne pense donc jamais à faire quelque chose de différent. Ça a toujours été dans ma tête depuis que j’ai 8 ans : je n’ai jamais songé à faire un autre travail ! »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités