Ferrari : Alonso répond à Vettel, sur la piste

Fernando Alonso souhaite obtenir un troisième sacre et en cette fin de saison, il s’en donne les moyens

Fernando Alonso souhaite obtenir un troisième sacre et en cette fin de saison, il s’en donne les moyens. Chose rare en Formule 1, le pilote espagnol a réalisé le grand chelem à Singapour en signant la pole, le meilleur tour et en menant chacun des 61 tours de cette course.

De son côté, Felipe Massa termine dans les points après s’être élancé de la dernière place à la suite de son problème rencontré lors des qualifications.

Fernando Alonso, 1er :


"Cette victoire est très importante. Nous avons voulu confirmer notre succès de Monza sur une toute autre piste et nous avons réussi à le faire à la fin d’une longue et très stressante course, à la fois pour moi et pour la voiture sur une piste que j’aime beaucoup et qui est adaptée à mon style de pilotage."

"Après le premier cadeau - le cadeau de Pâques comme je l'ai appelé hier - de décrocher la pole, aujourd’hui il était important de prendre un bon départ. C’est ce que j’ai fait, même si Vettel était légèrement plus rapide que moi, mais ici, la distance avant le premier virage n’est pas si longue et j’ai été capable de fermer la porte et de conserver la tête."

"Avec les pneus tendres, nous étions très rapides, mais avec les durs, les Red Bull semblaient plus rapides que nous. L’arrêt aux stands a été parfaitement réalisé, tant en terme de stratégie que de la façon dont il a été fait. Dans la deuxième partie de la course, j’ai essayé d’éviter de prendre tout type de risque, surtout de ne pas passer des retardataires lorsque les drapeaux jaunes étaient sortis."

"Il reste quatre courses à disputer et le championnat est très ouvert. A Spa, Sebastian, Jenson et moi étions repartis les mains vides, puis à Monza, ce fut au tour d’Hamilton. La course vers le titre voit les prétendants avoir des hauts et des bas, même si Mark a toujours une légère avance."

"Il faut rester calme et rester concentré sur notre propre travail, sans réfléchir à ce que font les autres. Ce qui est certain, c’est que nous ne laisserons rien au hasard et que nous nous battrons jusqu’à la fin. La F10 s’est beaucoup améliorée grâce au travail de tous nos ingénieurs à Maranello et ici, sur la piste. Je suis heureux de cela parce que maintenant, nous pouvons être dans le rythme sur chaque type de circuit. Nous ne sommes pas considérés comme favoris pour les courses qui nous attendent, mais aucune d’entre elles ne nous fait peur."

Felipe Massa, 10ème :


"C’était une course très difficile pour moi après tout ce qui s’est passé en qualifications hier. Nous avons choisi une stratégie similaire à celle utilisée par Fernando à Monaco, avec l’espoir d’une aide de la voiture de sécurité, qui malheureusement, est arrivée trop tôt."

"Je n’étais donc pas en mesure de dépasser un grand nombre de voitures et puis je me suis retrouvé derrière un petit train mené par Sutil et Hülkenberg. Un ou deux tours plus tard et j’aurais pu être deux ou trois places plus haut et la course aurait été totalement différente."

"La voiture n’était pas mauvaise, étant donné que j’étais toujours avec le même train de pneus durs. Seulement vers la fin de la course, la situation s’est aggravée, et j’ai commencé à sentir la dégradation des pneus et c’est pourquoi Kubica a pu me dépasser aussi facilement."

"Je ne peux pas dire que ce fut amusant à conduire, étant donné que j’étais toujours bloqué derrière une autre voiture. J’ai eu un nouveau moteur et maintenant, je n’en ai plus que trois qui ont fait qu’une course, à changer au cours des quatre dernières courses. J’espère que je vais avoir plus de chance dans les prochaines courses que ce week-end."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Felipe Massa
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités