Ferrari défend sa discrétion médiatique

partages
commentaires
Ferrari défend sa discrétion médiatique
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
24 mars 2017 à 18:10

Le directeur de la Scuderia Ferrari, Maurizio Arrivabene, a défendu son verrouillage médiatique en Formule 1, insistant sur le fait que la structure italienne essayait de faire de son mieux pour ses fans.

Kimi Raikkonen, Ferrari avec Stefania Bocchi, attachée de presse Ferrari
Maurizio Arrivabene, team principal Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H

L'équipe de Maranello a décidé de rendre ses figures médiatiques peu disponibles pour la presse depuis le début de saison, et a choisi de ne pas faire s'exprimer Kimi Räikkönen devant la presse le jeudi du Grand Prix d'Australie.

Cette attitude semble aller à l'encontre de la volonté des nouveaux propriétaires de la F1, Liberty Media, qui croient qu'un meilleur accès aux pilotes et plus d'ouverture sont essentiels dans un sport qui veut prospérer.

S'exprimant sur le sujet à Melbourne ce vendredi, Arrivabene a suggéré qu'une courte vidéo postée sur Twitter avec Räikkönen ce jeudi était mieux que de voir le populaire Finlandais s'exprimer devant des journalistes.

Interrogé sur l'approche de Ferrari vis-à-vis des médias, le directeur de la Scuderia déclare : "Définissez les médias, que voulez-vous dire par médias ? Aujourd'hui, la définition des médias est assez large en termes de communication."

"Les médias ce sont aussi les réseaux sociaux et ce n'est pas seulement ce que nous en pensons. Hier, nous avions Sebastian [Vettel] qui parlait [devant la presse] et nous utilisions les réseaux sociaux et postions quelque chose lié à Kimi."

"Liberty a aussi dit que dans ce business, la plateforme numérique est seulement utilisée à 1% de son potentiel. La bonne chose est de trouver le bon équilibre."

"Au lieu d'avoir deux pilotes le jeudi qui parlent et font un copier/coller l'un de l'autre avec la même question, nous nous assurons que Sebastian parlait d'une façon et Kimi d'une autre façon. Donc nous couvrons toutes les plateformes de communication, en faisant aussi plaisir à la génération Z [personnes nées entre le milieu des années 1990 et le début des années 2000, ndlr]."

L'engagement des médias

Pour d'autres directeurs d'écuries, cependant, il est vital pour les structures de rendre leurs pilotes disponibles pour les médias, afin d'aider à la promotion de la F1.

Christian Horner, le team principal de Red Bull, déclare ainsi : "C'est un business médiatique au final. La F1 est un business médiatique. Nous devons nous engager avec les médias et il est important que nous donnions accès aux pilotes, accès aux fans ; sinon comment allons-nous promouvoir la discipline ?"

Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes, ajoute : "Nous devons couvrir trois générations différentes. Il faut couvrir les gens qui sont là depuis longtemps, les personnes d'âge moyen, [ainsi que] les millenials [personnes nées entre le début des années 1980 et le milieu des années 1990, ndlr] et la génération Z. Et il faut jouer sur tous les tableaux."

"Par exemple, quand nous avons présenté la voiture, nous avons utilisé du temps pour le lancement [...] ce qui est un risque sur le plan de l'ingénierie car on perd du temps, et nous avons fait un lancement en live sur Facebook, [avec une caméra à] 360°, et nous avons eu presque un million de vues en 24 heures."

"C'était un succès et il faut accueillir tout cela à bras ouverts, mais n'oublier aucun public au sein de ces groupes et cibler chacun d'entre eux ; l'approche de Liberty est bonne jusqu'ici."

Prochain article Formule 1
Diaporama - Les casques des 20 pilotes de la saison 2017

Previous article

Diaporama - Les casques des 20 pilotes de la saison 2017

Next article

Steiner : Grosjean et Magnussen "vont se pousser dans leurs retranchements"

Steiner : Grosjean et Magnussen "vont se pousser dans leurs retranchements"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Équipes Ferrari Shop Now
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités