Ferrari : "Tôt ou tard, Vettel ramènera le titre à Maranello"

partages
commentaires
Ferrari :
Par : Basile Davoine
Co-auteur: Léna Buffa
15 oct. 2018 à 16:30

Tandis que le titre mondial s'éloigne de plus en plus, Maurizio Arrivabene apporte un témoignage de confiance important pour son pilote vedette.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, devance Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H

Depuis que le championnat a tourné en faveur de Lewis Hamilton et Mercedes, au point d'offrir une première opportunité de sacre au Britannique dès le week-end prochain à Austin, Ferrari et Sebastian Vettel cristallisent les critiques. Les détracteurs de la Scuderia estime qu'elle laisse passer une chance rare de coiffer une couronne mondiale avec une des meilleures monoplaces du plateau, tandis que son quadruple Champion du monde est régulièrement pointé du doigt pour les erreurs commises en piste.

En dépit de ce climat défavorable, Maurizio Arrivabene a promis après le Grand Prix du Japon que son écurie ferait tout pour "défier l'impossible" et n'abandonnerait pas tant que l'espoir mathématique subsisterait au championnat. Dans une interview publiée en Italie par La Gazzetta dello Sport, le directeur de Ferrari fait part de sa confiance en son pilote, et n'hésite pas non plus à revenir aux comparaisons établies avec Michael Schumacher, comme il l'a déjà fait par le passé.

"Il faut du talent et de la détermination [pour piloter chez Ferrari], sinon on ne va nulle part", insiste Arrivabene. "Michael Schumacher était comme ça, Sebastian Vettel lui ressemble beaucoup et les quatre titres qu'il a remportés avec Red Bull en témoignent. […] Quand j'entends Vettel à la radio pendant les Grands Prix, j'ai l'impression de parler avec Schumacher."

"Quand il était petit, il venait en vacances en Italie et son papa, Norbert, allait toujours à Maranello en pensant qu'un jour il aurait piloté pour les Rouges. Je suis certain que, tôt ou tard, il ramènera le titre à Maranello."

Lire aussi :

Toujours est-il qu'en cette saison 2018, Ferrari n'a plus gagné de Grand Prix depuis le rendez-vous de Spa-Francorchamps à la fin du mois d'août. Un cas de figure qui n'affole pas chez les Rouges, où Arrivabene rappelle que la pression est de toute manière permanente et constante.

"Nous ne parlons pas de pression, parce que nous faisons un travail trop particulier et Ferrari est au centre de l'attention", assure-t-il. "Nous devons même remercier la presse et l'opinion publique qui appuient pour que nous recommencions à gagner."

Pourtant, certains estiment que l'écurie de Maranello fait beaucoup trop l'objet de tangages ces derniers temps, et a besoin de retrouver une certaine quiétude – bien que toute relative !

"Lors des dernières courses, nous avons été un peu surpris et nous nous sommes mis en colère face à ce qui s'est passé", lâche par exemple un Jean Alesi au cœur toujours empreint de passion pour Ferrari. "Mais les erreurs de Vettel ne surviennent pas parce qu'il est mauvais, mais parce que dans certaines circonstances on peut très facilement faire le mauvais choix. Il faut que lui et l'équipe retrouvent en ce moment un peu de cette tranquillité perdue."

Article suivant
Red Bull veut un moteur Honda puissant, pas compact

Article précédent

Red Bull veut un moteur Honda puissant, pas compact

Article suivant

Gelael en EL1 avec Toro Rosso à Austin

Gelael en EL1 avec Toro Rosso à Austin
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités