Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
50 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
57 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
71 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
85 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
99 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
106 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
120 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
134 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
141 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
155 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
162 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
176 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
190 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
218 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
225 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
239 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
246 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
260 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
274 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
281 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
295 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
309 jours

Ferrari va augmenter son budget F1 en 2019

partages
commentaires
Ferrari va augmenter son budget F1 en 2019
Par :
4 févr. 2019 à 15:52

Ferrari prévoit d'augmenter le budget dédié à son projet F1 cette année, dans l'optique de décrocher enfin le titre mondial qui fuit l'écurie depuis plus de dix ans maintenant. Un choix fort aussi bien économiquement que politiquement, puisqu'il concerne également l'horizon 2021.

Le dernier sacre de la Scuderia Ferrari chez les constructeurs remonte à la saison 2008, tandis que le dernier pilote titré reste Kimi Räikkönen en 2007. Si elle a réussi à se hisser au niveau de Mercedes ces deux dernières années, l'écurie italienne a toutefois échoué à gravir la dernière marche, souvent à cause d'erreurs très critiquées. Un bilan qui a notamment coûté sa place à Maurizio Arrivabene, remplacé le mois dernier à la tête de l'équipe par Mattia Binotto.

Lire aussi :

"Notre performance en Formule 1 l'année dernière a été la meilleure depuis que nous avons remporté le championnat constructeurs en 2008, mais nous n'avons pas été à la hauteur de nos ambitions pour soulever le trophée", a rappelé Louis Camilleri, directeur général de Ferrari, lors d'une conférence avec des investisseurs la semaine dernière. "Notre objectif pour l'avenir reste le même qu'il a toujours été : gagner."

"En 2019, nous prévoyons une augmentation des dépenses reflétant partiellement cette ambition, mais prenant également en compte les dépenses de développement nécessaires pour faire face à la nouvelle réglementation qui fera partie des Accords Concorde envisagés pour entrer en vigueur en 2021."

Cette annonce va dans le sens d'une détente autour des menaces de retrait de la F1 qui avaient été brandies par Sergio Marchionne avant sa disparition l'été dernier. Si Ferrari, Red Bull et Mercedes ont encore récemment émis des doutes quant au projet que Liberty Media souhaite mettre en place pour la F1 en 2021, la Scuderia semble tout de même se préparer à emprunter ce virage dans deux ans.

La F1 reste au cœur de la stratégie Ferrari

Concernant la hausse de budget directement dirigée sur la seule saison 2019, elle vient prendre le contrepied de ce qui avait été annoncé pas plus tard qu'en novembre dernier. À l'époque, le directeur financier de Ferrari, Antonio Picca Piccon, avait évoqué une réduction de cinq millions d'euros des coûts industriels ainsi que de Recherche & Développement, "principalement afin de diminuer les dépenses pour les activités F1". Plusieurs facteurs expliquent ce revirement de situation, au-delà de la volonté de renouer enfin avec le titre mondial.

Le logo de la Scuderia Ferrari

Tout d'abord, Ferrari a enregistré l'an passé une hausse de son chiffre d'affaires de 16 millions d'euros en provenance du sponsoring et des revenus commerciaux, notamment grâce à la deuxième place au championnat en 2017. Les rentrées d'argent via les sponsors ont également été meilleures. Par ailleurs, bien qu'ayant perdu le contrat de motorisation de Toro Rosso, Ferrari a bénéficié financièrement du choix fait par Sauber d'opter l'an passé pour des unités de puissance de la saison en cours, ce qui n'était pas le cas de l'écurie de Faenza il y a deux ans. Enfin, à court terme la masse salariale va diminuer à Maranello puisque Kimi Räikkönen a été remplacé par Charles Leclerc, dont les émoluments à l'heure actuelle n'ont rien de comparable.

Lire aussi :

Tous ces éléments offrent à Ferrari davantage de souplesse sur le plan budgétaire, et le choix est donc fait de consacrer les ressources rendues disponibles à un meilleur développement au cours de la saison à venir. Un domaine dans lequel l'écurie avait échoué l'an dernier face à Mercedes.

Il ne faut jamais oublier que la stratégie de Ferrari en F1 est liée à la fois à son Histoire et à son modèle économique. Après une décennie sans le moindre titre mondial, plus d'un constructeur ferait le choix de quitter la discipline et n'aurait même pas fait preuve d'une telle patience. Mais pour la firme au cheval cabré, le programme F1 reste au cœur du succès global de l'entreprise. Refuser de dépenser davantage d'argent pour assurer la réussite sportive en F1 représenterait un risque trop important.

Avec Scott Mitchell  

Article suivant
Sainz : McLaren a su se rendre compte de ses erreurs

Article précédent

Sainz : McLaren a su se rendre compte de ses erreurs

Article suivant

Burti : "Sans la mort de Senna, je n'aurais pas survécu"

Burti : "Sans la mort de Senna, je n'aurais pas survécu"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Basile Davoine