Ferrari ne cache pas son jeu, révèle Vettel

partages
commentaires
Ferrari ne cache pas son jeu, révèle Vettel
Par : Benjamin Vinel
26 oct. 2018 à 21:36

La première journée d'essais du Grand Prix du Mexique a débouché sur une hiérarchie particulièrement inhabituelle, et Sebastian Vettel n'est pas certain que cela joue à son avantage.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H 1
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

Red Bull Racing a signé le doublé lors des deux premières séances d'essais libres sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez, à chaque fois avec plus d'une seconde d'avance sur la concurrence. Sur un tracé en altitude où la densité de l'air plus faible semble bénéficier aux unités de puissance Renault, l'écurie au Losange évoluait également aux avant-postes.

Lire aussi :

Ferrari se contente donc, pour l'heure, des places d'honneur, avec Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen respectivement septième et huitième en EL1 puis quatrième et huitième en EL2, où Vettel était à 1"234 de la référence établie par Max Verstappen et à un millième de seconde de la Renault de Carlos Sainz.

"Je pense que c'est le circuit qui est le moins sensible à la puissance", analyse l'Allemand, qui annonce par ailleurs que Ferrari ne conservera pas la nouvelle version du fond plat testée à tour de rôle par les deux pilotes en EL1. "Mais l'on s'attendait plus ou moins à ce que Red Bull soit très compétitif. Je ne pense pas que nous ayons fait un tour propre. Nous aurions dû être devant les Renault."

Lire aussi :

"Je pense que sur les longs relais, ce n'est pas trop mal. Sur un tour, je pense que nous avons beaucoup de mal à trouver le bon équilibre et à tirer le maximum des pneus."

Le composé hypertendre, le plus tendre de la gamme Pirelli, a eu la faveur des équipes pour ce week-end, mais s'avère véritablement problématique avec une usure et du graining particulièrement rapides.

"Je pense que tout le monde est plus ou moins à la limite avec les pneus et essaie de les faire fonctionner pour moins glisser, à l'exception peut-être des Red Bull", indique Vettel. "Ce sont eux qui ont le moins de problèmes avec les pneus."

Lire aussi :

Quant à savoir ce qui nous attend pour la suite du week-end, le quadruple Champion du monde estime que les gommes seront la clé. Une clé indispensable pour que la Scuderia ait la moindre chance de menacer Red Bull à l'avant du classement.

"Je pense que tout le monde peut élever son niveau de jeu demain. Nous avons essayé d'aller aussi vite que possible. Je pense que la clé sera les pneus. En les plaçant dans la bonne fenêtre, on peut facilement gagner deux, trois, quatre cinq dixièmes. Beaucoup de temps au tour", conclut Vettel, qui a besoin d'une victoire pour maintenir ses très minces chances de titre mondial face à Lewis Hamilton.

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
Prost : Par rapport à Mercedes et Ferrari, Renault est "plutôt bien"

Article précédent

Prost : Par rapport à Mercedes et Ferrari, Renault est "plutôt bien"

Article suivant

Photos - Vendredi au GP du Mexique

Photos - Vendredi au GP du Mexique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Réactions