Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
11 sept.
Prochain événement dans
37 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
65 jours
23 oct.
Prochain événement dans
79 jours
31 oct.
Prochain événement dans
87 jours

Ferrari : "Les chronos n'étaient pas importants" en essais libres

partages
commentaires
Ferrari : "Les chronos n'étaient pas importants" en essais libres
Par :
11 juil. 2020 à 08:28

Directeur de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto revient sur le programme différent qu'a exécuté l'équipe italienne lors des essais libres du GP de Styrie pour tester ses évolutions.

Sebastian Vettel s'est montré vendredi soir très satisfait des premières évolutions apportées par Ferrari sur la SF1000, en dépit de chronos qui n'ont pas fait de vague. Il est toutefois à noter que le quadruple Champion du monde a vu son meilleur temps annulé en EL2 suite au non-respect des limites de la piste, mais pour l'écurie italienne, l'essentiel était ailleurs et ce n'est pas la feuille des temps qui traduit les progrès espérés. Charles Leclerc a été le plus rapide des deux hommes en EL2 avec un modeste neuvième chrono, alors que le Monégasque semble actuellement le moins satisfait des nouveautés apportées à la monoplace.

"Nous avons apporté de nouvelles pièces aéro pour les tester", rappelle Mattia Binotto, directeur de la Scuderia. "Nous nous sommes concentrés sur nous-mêmes et sur ces pièces, nous avons axé le programme sur la vérification de l'aéro, nous n'avons pas vraiment réalisé un programme de vendredi habituel. Par exemple, nous sommes restés en pneus mediums plutôt que sortir directement en tendres car nous recherchions de la constance pour des tests comparatifs. Les chronos n'étaient pas importants pour nous, c'était plus important d'analyser les données, de comprendre si les pièces fonctionnaient comme prévu et si nous allions de l'avant au niveau de la performance."

Lire aussi :

Au fil des tours, Ferrari a pu tourner son attention vers l'ajustement des réglages sur la SF1000, ce qui a confirmé le sentiment selon lequel le comportement modifié de la monoplace convenait davantage à Vettel qu'à Leclerc dans l'immédiat.

"Notre set-up n'était pas parfait, j'imagine parce qu'il faisait plus chaud que la semaine dernière, et aussi parce qu'il faut comprendre les nouvelles pièces, la manière dont nous devons adapter les réglages", insiste Binotto. "Nous devons travailler sur le set-up pour le reste du week-end et optimiser l'équilibre et la performance de la voiture."

"Les conditions étaient différentes car il faisait plus chaud. Sebastian n'était pas à l'aise lors de la dernière course, il a dit que la voiture était en quelque sorte inconduisible. Aujourd'hui [vendredi] il était beaucoup plus à l'aise, il avait les bonnes sensations avec la voiture, avec l'arrière au freinage. Une comparaison directe est difficile pour lui mais il était certainement plus à l'aise. D'un autre côté, je crois que Charles n'était pas très satisfait de l'équilibre de la voiture et du set-up. Nous avons travaillé sur les comparaisons aéro donc nous n'avons pas beaucoup pu améliorer l'équilibre et le set-up. C'est donc un sentiment mitigé car de son côté nous aurions pu progresser, mais nous ne l'avons pas fait."

Williams discute avec des investisseurs "de grande qualité"

Article précédent

Williams discute avec des investisseurs "de grande qualité"

Article suivant

Un accrochage des pilotes McLaren, une "attaque personnelle" pour Seidl

Un accrochage des pilotes McLaren, une "attaque personnelle" pour Seidl
Charger les commentaires