Ferrari : Le concept F1 2021 ? Comme "une vieille Champ Car" !

partages
commentaires
Ferrari : Le concept F1 2021 ? Comme
Par : Scott Mitchell
Co-auteur: Guillaume Navarro
17 sept. 2018 à 16:30

Pas spécialement impressionné par l'exercice de style réalisé par Liberty Media pour illustrer la philosophie générale des changements envisagés pour 2021, le directeur de l'équipe Ferrari évoque aussi le sujet des ressources financières et humaines autorisées.

Maurizio Arrivabene, directeur de l'équipe Ferrari, a expliqué que ses ingénieurs pensent que le concept de F1 2021 présenté par les responsables de la discipline est "un peu décevant" et qu'il a une allure "de vieille Champ Car".

Une image de concept F1 avait fuité en amont du Grand Prix de Singapour, avant que des illustrations plus officielles ne soient dévoilées le vendredi. La F1 désire revoir de manière assez drastique l'apparence des monoplaces et les rendre capables de produire des courses plus excitantes.

Arrivabene apprécie le fait qu'un tel effort soit envisagé dans un premier temps, tout en se montrant réservé sur le résultat suggéré pour le moment.

"J'ai regardé les autos présentées par Ross [Brawn]. C'est un bon exercice. J'ai demandé à nos ingénieurs ce qu'ils en pensaient. Ils ont dit que c'était un peu décevant à leur opinion et que ça ressemblait à une vieille Champ Car. Mais c'est un exercice."

Les restrictions économiques font également partie des grands chantiers sur lesquels Liberty Media essaie de proposer des solutions concrètes à compter de la saison 2021. Ferrari était opposé à la notion de limitations dans l'utilisation de ressources telles qu'elle avait été formulée pour la première fois officiellement en avril. Il avait alors été suggéré qu'un budget pallier de 150 millions de dollars allait être introduit en 2021. Depuis, les instances dirigeantes pensent plutôt à l'atteinte d'un tel chiffre de manière progressive, tout comme des limitations anticipées de personnel.

"L'objectif pour tout le monde est de réaliser des économies d'argent, de réduire les coûts", commente Arrivabene sur le sujet. "La question n'est pas quoi, c'est comment. Comment désirons-nous le faire ? Comment voulons-nous maintenir la F1 comme étant le pinacle du sport automobile ? Comment voulons-nous continuer à développer des voitures qui soient belles pour le public ? Ce n'est pas une équation simple. Tout le monde fait les choses à sa façon parfois, mais je pense qu'au final, nous pouvons trouver une solution."

Lire aussi :

L'ex-président de Ferrari, Sergio Marchionne, avait fait pression sur les instances techniques, commerciales et sportives de la F1 en faisant savoir qu'un retrait de la discipline était envisageable si la marque italienne ne trouvait pas son compte dans les développements futurs du sport. Depuis l'arrivée de Louis Camilleri, le discours de la Scuderia s'est largement adouci. Publiquement, Arrivabene demeurait très prudent sur les questions relatives à la présence de Ferrari au-delà de 2021 ainsi que sur les limitations budgétaires, mais avait indiqué qu'il demeurerait opposé à toute mesure excessivement réductrice.

"Concernant le futur et les Accords Concorde, j'ai parlé avec notre PDG", dévoile-t-il. "La décision n'est pas la mienne. Ce sera une décision stratégique qui implique l'ensemble du groupe. Si malgré tout un certain accord ne prend pas en considération la position de Ferrari sur le marché, son ADN… Je le répète, il s'agit d'une décision stratégique. Bien entendu, je donne mes informations, nous en discutons, mais il est la personne qui parlera avec les personnes appropriées."

Prochain article Formule 1
Stats - Hamilton, roi de la nuit

Article précédent

Stats - Hamilton, roi de la nuit

Article suivant

Hamilton "très fier" d'éviter les mêmes erreurs que Vettel

Hamilton "très fier" d'éviter les mêmes erreurs que Vettel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Actualités