Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Événement terminé
17 juil.
-
19 juil.
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
22 jours
14 août
-
16 août
EL1 dans
29 jours
04 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
50 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
56 jours

Ferrari débutera avec "une voiture similaire" à celle de Melbourne

partages
commentaires
Ferrari débutera avec "une voiture similaire" à celle de Melbourne
Par :
7 juin 2020 à 07:13

Ferrari met les tifosi au parfum, estimant que l'écurie ne disposera pas de "la voiture la plus rapide" pour le premier Grand Prix de la saison, en Autriche.

Malgré la crise du coronavirus qui a mis les compétitions entre parenthèses durant plusieurs mois, personne n'aura oublié les difficultés affichées par Ferrari lors des essais hivernaux à Barcelone. Contrairement à l'année passée, la Scuderia a fait profil bas en Catalogne, au point d'admettre que la SF1000 n'était pas au niveau attendu et que des faiblesses devraient être corrigées.

Il s'est dit, ces dernières semaines, que les techniciens italiens auraient mis le doigt sur l'un des problèmes majeurs à l'origine du mauvais comportement de la nouvelle monoplace. Néanmoins, si cela était avéré, encore faut-il pouvoir corriger ce type de défaut rapidement… Sur ce point, Mattia Binotto se montre très prudent, rappelant que le temps qui s'est écoulé depuis l'annulation du Grand Prix d'Australie a davantage été marqué par la suspension des activités et la fermeture des usines que par des heures de travail sur le développement.

Lire aussi :

Il va sans dire que Ferrari ne va pas rester les bras croisés d'ici le premier Grand Prix de la saison, qui aura lieu le 5 juillet sur le Red Bull Ring, en Autriche. Cependant, les hommes de la Scuderia ne devraient pas faire de miracle et leur directeur annonce déjà la couleur : Sebastian Vettel et Charles Leclerc ne seront pas au sommet de la feuille des temps à Spielberg.

"Nous n'avons pas pu beaucoup travailler en raison de la longue fermeture des usines", souligne Mattia Binotto dans les colonnes de Marca. "Il n'y a pas eu d'opportunité pour développer la voiture, travailler sur les données ou en soufflerie. Nous avons repris le travail il y a quelques jours et nous essayons de régler ces faiblesses, mais nous en sommes au même point que nous étions en Australie et ce sera une voiture similaire à celle-ci en Autriche. Les développements viendront plus tard, donc je ne m'attends pas à avoir la voiture la plus rapide en Autriche, où nous devrons prendre autant de points que possible."

Inquiétude confirmée et justifiée ou volonté de tempérer le moindre espoir ? Seule la piste, et notamment la première séance de qualifications, permettra de dégager enfin une première tendance fiable de la hiérarchie 2020. S'il fait peu de doute que Mercedes et Red Bull Racing seront au rendez-vous, reste à savoir comment l'agencement inédit du calendrier suite à la crise pourrait favoriser l'écurie de Milton Keynes, habituée à briller sur ses terres, où aura lieu non pas un mais deux Grands Prix. Le tout avant de rejoindre un Hungaroring qui plaît lui aussi généralement aux monoplaces autrichiennes… "Je crois que la meilleure équipe avec la meilleure voiture sera celle qui gagnera, peu importe les Grands Prix et où ils ont lieu", estime toutefois Mattia Binotto. "C'est ce qui fait la différence."

Article suivant
Dans l'ombre de Villeneuve, les milliers de kilomètres de Lemarié

Article précédent

Dans l'ombre de Villeneuve, les milliers de kilomètres de Lemarié

Article suivant

Williams a bouclé sa réorganisation technique

Williams a bouclé sa réorganisation technique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Pilotes Charles Leclerc , Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Basile Davoine