Ferrari dévoile la promotion 2022 de son académie

Ferrari vient d'annoncer la promotion 2022 de son programme de jeunes pilotes, avec un départ notable.

Ferrari dévoile la promotion 2022 de son académie

Marcus Armstrong ne fait plus partie de la Ferrari Driver Academy. Armstrong avait rejoint le programme de jeunes pilotes de la marque au cheval cabré en 2017, année où il a remporté le titre de F4 Italie avec brio, échouant de peu face à Jüri Vips dans le championnat allemand. Le Néo-Zélandais a ensuite confirmé son potentiel en prenant la cinquième place de F3 Europe en 2018 puis la troisième de FIA F3 l'année suivante.

Cependant, ses deux campagnes de Formule 2 ne se sont pas passées comme prévu avec les écuries tricolores ART Grand Prix puis DAMS. Armstrong a souffert d'un certain manque de fiabilité (notamment huit abandons en 23 courses en 2021, seul Alessio Deledda a connu pire) mais aussi d'un manque de performance chronique, si bien qu'il n'a obtenu qu'une victoire en deux ans. Le voilà écarté de l'académie Ferrari, alors que son programme 2022 demeure incertain.

Callum Ilott quitte officiellement la Ferrari Driver Academy lui aussi, pour une raison simple : il va courir en IndyCar, championnat américain qui "se trouve en dehors du cadre viable de la FDA, car elle ne pourrait pas proposer un soutien adéquat à l'Anglais".

Les fers de lance du programme en 2022 seront donc Mick Schumacher, toujours chez Haas en Formule 1, et Robert Shwartzman, désormais pilote d'essais Ferrari. Arthur Leclerc (frère de Charles) va rempiler chez Prema en FIA F3, s'étant classé dixième de la saison 2021 avec deux victoires à son actif ; il est rejoint dans l'écurie transalpine par Oliver Bearman, champion de Formule 4 en 2021 dans les deux compétitions les plus relevées de la discipline : la F4 Italie et l'ADAC F4. Le jeune Anglais fait partie des dix pilotes à suivre en 2022 selon Motorsport.com.

Seulement 13e du Championnat d'Europe de Formule Régionale by Alpine (FRECA) l'an passé, Dino Beganovic va y mener une deuxième campagne, tandis que l'on retrouvera en Formule 4 James Wharton, Rafael Câmara et Maya Weug, qui avait remporté le programme "Girls on Track - Rising Stars" de la FIA en 2020 mais n'a marqué aucun point en Formule 4 l'an passé. C'est Laura Camps Torras qui lui a succédé au palmarès des Rising Stars et qui la rejoint au sein de la FDA ; cette Espagnole de seize ans va poursuivre sa carrière en karting tout en découvrant la monoplace en cours d'année.

"Cette année, sept jeunes hommes et deux jeunes femmes vont travailler pour atteindre leur objectif ultime de courir en Formule 1. En 2022, 20% de la grille de Formule 1 est composée d'anciens et d'actuels membres de la FDA", rappelle Mattia Binotto, directeur d'équipe Ferrari, qui fait référence à Charles Leclerc, Mick Schumacher, Guanyu Zhou et Lance Stroll. "Leur rêve et le nôtre est de faire pareil que Charles Leclerc, qui s'apprête à commencer sa quatrième saison à la Scuderia."

Lire aussi :

partages
commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari
Article précédent

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

Article suivant

Hülkenberg doute que les dépassements soient plus aisés en 2022

Hülkenberg doute que les dépassements soient plus aisés en 2022
Charger les commentaires