Ferrari envisage une audacieuse évolution moteur pour Sotchi

Motorsport.com est en mesure de révéler que la Scuderia pourrait dépenser ses premiers jetons de développement moteur à temps pour le Grand Prix de Russie, dans le cadre d'un gros effort pour revenir dans la lutte.

Ferrari envisage une audacieuse évolution moteur pour Sotchi
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07 et Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H battle for position
Podium : le deuxième, Sebastian Vettel, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Conférence de presse : le deuxième, Sebastian Vettel, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Conférence de presse : Kimi Raikkonen, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Sergio Marchionne, Président de Ferrari et CEO de Fiat Chrysler Automobiles

Bien qu'ayant montré un bon rythme lors des trois premiers rendez-vous de la saison, Ferrari doit encore capitaliser sur cette bonne forme et obtenir une victoire cette année.

Désormais, en dépit d'une casse moteur pour Sebastian Vettel à Bahreïn signifiant qu'il en est déjà à son second groupe propulseur, l'équipe de Maranello évoque l'idée radicale d'introduire déjà un troisième moteur amélioré.

Des sources ont révélé que Ferrari avait trouvé des améliorations en termes de puissance au banc d'essais et s'apprêterait à dépenser trois de ses neuf jetons de développement restants pour mettre ces moteurs en piste.

On peut supposer que Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen auront tous deux ce nouveau moteur en Russie si l'équipe décide de mettre son plan à exécution.

Effets réduits

S'il pourrait sembler étrange de voir Vettel utiliser si tôt le troisième des cinq groupes propulseurs autorisés pour la saison, la réalité est que le système de rotation permettrait que les effets soient moindres. Ceci, parce que 30 à 40% du kilométrage d'un moteur est effectué lors de séances d'essais libres, durant desquelles une équipe peut faire rouler des spécifications moteur plus anciennes.

D'autre part, il est des courses – comme les Grands Prix de Monaco et Singapour – où la puissance ne compte pas au point qu'il soit essentiel d'utiliser les nouvelles évolutions. D'un autre côté, la Russie est un circuit de puissance du fait de ses longues lignes droites, et c'est ce qui a fait considérer à Ferrari de changer son fusil d'épaule.

Le président de Ferrari, Sergio Marchionne, a donné un indice en Chine le week-end dernier quand il a laissé entendre que l'équipe était prête à apporter de nouveaux développements.

Revenant sur la saison en cours, Marchionne a déclaré : “Les choses vont dans la bonne direction. Nous nous sommes fixés des objectifs importants, mais il nous faut apprendre à connaître une voiture complètement nouvelle, c'est pourquoi des erreurs sont compréhensibles.”

En dépit de tout cela, nous aurions pu gagner en Australie, et je suis globalement satisfait des progrès. Mais il reste beaucoup de travail devant nous, et nous allons avancer sur le développement. Nous savons aussi que Mercedes ne va pas s'arrêter de développer, et ne nous faisons donc pas d'illusions quant au fait de les battre facilement.”

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
Red Bull - La F1 ne doit pas hésiter à changer le règlement

Article précédent

Red Bull - La F1 ne doit pas hésiter à changer le règlement

Article suivant

Alonso regrette un pilotage "à l'opposé de notre instinct"

Alonso regrette un pilotage "à l'opposé de notre instinct"
Charger les commentaires