Ferrari envisage une évolution moteur pour le GP du Canada

Ferrari évalue la possibilité d’introduire une nouvelle évolution de son unité de puissance lors du Grand Prix du Canada. 

Ferrari envisage une évolution moteur pour le GP du Canada
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Kimi Räikkönen, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H

Alors que Ferrari a débuté la saison avec un objectif clair de victoire et l’ambition de concurrencer Mercedes, les résultats sont jusqu’à présent décevants pour la Scuderia. L’écurie italienne n’a pas pu saisir l’occasion de s’imposer à Barcelone, malgré l'accrochage entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg, et a manqué le podium à Monaco le week-end dernier. À chaque fois, elle a payé le prix fort d’une séance de qualifications ratée. 

Compte tenu de cette situation, Ferrari fait tout ce qui est en son pouvoir pour développer davantage la SF16-H. Si une grande part du travail se concentre sur la gestion des pneumatiques - au cœur de la controverse qui ne cesse pas quant aux pressions imposées par Pirelli et la FIA -, la recherche de performance passera également par une nouvelle évolution moteur. 

L’écurie de Maranello se tient prête à introduire une nouvelle spécification de son unité de puissance dès le prochain Grand Prix, au Canada, sans que l’on sache encore si cela nécessitera l’utilisation de jetons de développement. 

"Nous apporterons certaines nouveautés sur l’unité de puissance", a promis Maurizio Arrivabene, directeur de Ferrari, en vue du prochain Grand Prix. "Mais nous ne savons pas encore si nous dépenserons des jetons. Nous discutons avec la FIA pour décider ce que nous allons faire."

Sur les 32 jetons de développement attribués à chaque motoriste depuis la fin de la saison 2015, Ferrari en a déjà utilisé 26. Il lui en reste donc six à sa disposition.

Propos recueillis par Roberto Chinchero

partages
commentaires
Hamilton et le comportement "gentleman" de Rosberg

Article précédent

Hamilton et le comportement "gentleman" de Rosberg

Article suivant

Verstappen - "J'ai appris à me tenir à l'écart du rail"

Verstappen - "J'ai appris à me tenir à l'écart du rail"
Charger les commentaires