Ferrari "s'est trompé" en favorisant Vettel, selon Berger

partages
commentaires
Ferrari "s'est trompé" en favorisant Vettel, selon Berger
Par :
19 avr. 2019 à 07:10

L'ancien pilote Ferrari en Formule 1 Gerhard Berger pense que l'écurie de Maranello "s'est trompée" en décidant de favoriser Sebastian Vettel par rapport à Charles Leclerc lors des premiers GP de 2019.

Mattia Binotto, team principal, a clairement indiqué depuis les essais hivernaux que Vettel aurait la priorité lors de toute situation "50/50", l'équipe estimant que son expérience de quadruple Champion du monde faisait de l'Allemand le candidat au titre le plus réaliste. Lors de la troisième course de l'année en Chine, Leclerc a dû laisser passer son équipier pour la troisième place et, à mesure de l'avancée de la course, le jeune Monégasque est finalement tombé au cinquième rang.

"Je pense que c'est ouvert pour l'instant", a déclaré Berger. "Même si j'aime bien Sebastian, et même si je l'estime, voici un garçon qui est capable de remporter le Championnat du monde. Je ne pense pas qu'il convienne de dire : 'Celui-ci est expérimenté, celui-ci non, donc nous allons jouer la carte de l'expérience'. Je pense qu'ils se sont trompés."

"En disant cela, il faut toujours discuter de ce sujet d'une façon différente, ça dépend du moment de la saison. L'an passé, quand nous étions à Monza, quand Arrivabene a dit qu'on laissait tout ouvert, quand le championnat s'approchait déjà de la dernière partie, il était clair que si quelqu'un avait une chance ce n'était pas Räikkönen, c'était Sebastian."

"Donc dans ce cas-là, j'aurais réagi à l'inverse. C'est une question de moment, et est-ce qu'il s'agit réellement de ne même pas donner une chance à quelqu'un de remporter le championnat ? Si vous le faites lors de la première ou de la seconde course, je ne suis pas d'accord."

Pour Berger, Vettel avait un rôle difficile. "Lors de la dernière course, il s'est lui-même un petit peu placé dans cette situation parce que c'était à lui de demander. Si vous n'êtes pas sûr de pouvoir vous échapper, dans cette situation ça n'était peut-être pas la meilleure chose à faire. Parce que, bientôt, vous allez avoir deux camps." Dans les faits, c'est le stand Ferrari qui a demandé à Vettel s'il pensait pouvoir aller plus vite lorsqu'il était derrière Leclerc. 

Lire aussi:

"Assurément, Sebastian a un rôle difficile en ce moment, avec le jeune qui est dans le coup, en ayant à faire gagner un championnat à Ferrari, et remporter le championnat veut dire battre Lewis [Hamilton]. C'est peut-être le plus casse-tête !"

Berger estime en tout cas que Ferrari a eu raison de mettre Leclerc dans un baquet de titulaire en 2019, même si cela rend le travail de Binotto compliqué. "Dans tous les cas Williams ou Ferrari mettaient toujours les deux meilleurs gars dans la voiture, et on en tirait le maximum. Et Ron [Dennis] faisait la même chose."

"Pour moi, c'est la bonne façon de faire. Il y avait l'opportunité avec Leclerc, il était clair qu'il était très talentueux. Je pense que c'était juste le bon moment, et la bonne décision." 

Lire aussi:

L'Autrichien salue d'ailleurs la génération actuelle de jeunes talents qui est arrivée en discipline reine : "C'est un garçon formidable, Leclerc, comme nous parlions il y a deux ou trois ans de Verstappen. Il a un style différent. Et l'autre gars qui m'a impressionné lors des deux ou trois premières courses, car je ne l'attendais pas si fort, c'est Norris. C'est super de voir des jeunes arriver."

Article suivant
Les essais Pirelli des pneus 18" se précisent

Article précédent

Les essais Pirelli des pneus 18" se précisent

Article suivant

Ferrari : Mick Schumacher ressemble à Michael par son approche

Ferrari : Mick Schumacher ressemble à Michael par son approche
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu