Ferrari explique les consignes adressées à Leclerc

partages
commentaires
Ferrari explique les consignes adressées à Leclerc
Par :
Co-auteur: Scott Mitchell
Il y a 23 heures

Ferrari a demandé à Charles Leclerc de rester derrière Sebastian Vettel lors du Grand Prix d'Australie 2019 de F1 car il n'y avait "aucune raison" de prendre un risque pour la quatrième place.

Leclerc, qui a fait ses débuts avec Ferrari en Grand Prix, est revenu en fin d'épreuve sur son équipier quadruple Champion du monde. Après une première série de consignes adressées par la Scuderia, laissant déjà entendre qu'il devait ralentir le rythme en économisant ses pneus et son essence, le Monégasque, une fois revenu dans la zone DRS de Vettel, a demandé directement s'il devait rester derrière le numéro 5, ce à quoi il lui a été répondu : "Oui, et relâche pour avoir un peu de marge"

Le directeur de Ferrari, Mattia Binotto, a tenu à expliquer le rythme plus lent de Vettel par rapport à Leclerc : "Quand Seb s'est arrêté, a mis les pneus mediums, il n'a pas eu le grip qu'il espérait. Et il a été attaqué par Verstappen, après avoir été dans la position de devoir défendre sa place."

Lire aussi :

"Donc nous avons décidé de ramener la voiture à la maison. Il gérait les pneus jusqu'à la fin. Je pense qu'à dix tours de l'arrivée, nous avons décidé de ne pas prendre de risques et de figer les positions, de ramener les voitures à la maison et d'inscrire des points."

Lors des essais de pré-saison, le technicien italien avait clairement indiqué que Vettel serait privilégié tôt dans la saison si la situation le nécessitait, la Scuderia misant sur l'Allemand pour le titre. Mais Binotto a déclaré que demander aux pilotes de maintenir les positions à Melbourne n'avait ni été "difficile" ni une "décision" que Ferrari avait dû prendre.

"Comme je l'ai dit, Sebastian gérait son rythme en raison de la mauvaise adhérence et ramenait la voiture à la maison. Charles a fait un très bon second relais [mais] avec dix tours restants, il n'y avait aucune raison de prendre un risque aujourd'hui. Ils ne se battaient pas pour la première position."

Article suivant
Gasly menacé chez Red Bull ? "C'est encore tôt", répond Horner

Article précédent

Gasly menacé chez Red Bull ? "C'est encore tôt", répond Horner

Article suivant

Renault : "Notre monoplace a nettement plus de potentiel"

Renault : "Notre monoplace a nettement plus de potentiel"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Course
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Be first to get
breaking news