Ferrari explique sa bévue de Bahreïn

partages
commentaires
Ferrari explique sa bévue de Bahreïn
Par : Scott Mitchell
13 avr. 2018 à 06:46

C'est un problème de capteur qui a provoqué l'incident dans lequel un mécanicien de la Scuderia Ferrari a eu la jambe fracturée.

Un mécanicien blessé est pris en charge après un incident avec la voiture de Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H pendant un arrêt au stand
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H percute un mécanicien dans les stands
Maurizio Arrivabene, directeur de Ferrari, en conférence de presse
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H percute un mécanicien dans les stands
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H percute un mécanicien dans les stands
Maurizio Arrivabene, Ferrari Team Principal
Un mécanicien Ferrari pris en charge par les services médicaux après avoir été percuté par Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H pendant un arrêt au stand
Un mécanicien blessé est pris en charge après un incident avec la voiture de Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H pendant un arrêt au stand

Kimi Räikkönen effectuait son deuxième arrêt au stand au Grand Prix de Bahreïn lorsqu'un problème s'est présenté sur sa roue arrière gauche. Alors que celle-ci n'avait pas encore été changée, le feu est néanmoins passé au vert et le Champion du monde 2007 a démarré aussitôt, percutant son mécanicien Francesco Cigarini, justement préposé au pneu en question. L'Italien a eu la jambe cassée et a dû être opéré.

Ferrari a donc mené une enquête en collaboration avec la FIA pour analyser les raisons de cette déconvenue et va prendre des mesures pour assurer qu'elle ne se reproduise pas.

"L'équipe a souffert que quelqu'un se soit blessé. Il était donc dans notre intérêt de revoir toute la procédure", déclare Arrivabene, alors interrogé par Motorsport.com. "Nous avons une procédure pour assurer que les arrêts au stand, en course, soient faits de façon aussi sûre que possible."

"En l'occurrence, nous avons trois facteurs : l'humain [les mécaniciens], la mécanique [le pistolet pneumatique] et l'électronique [le capteur qui détermine si une roue est fixée]."

D'après Arrivabene, cela a mené à la "mauvaise gestion de l'arrière gauche", qui "n'a pas été parfaitement analysé par l'outil électronique, qui a donné le feu vert".

Selon les informations de Motorsport.com, le système est conçu pour vérifier si une roue est correctement fixée et si le pistolet a été suffisamment actif. Étant donné que la roue n'a pas été enlevée mais que le pistolet a été retiré puis inséré de nouveau pour un nouvel essai, le système a enregistré la manœuvre comme un changement de roue complet et a donné le feu vert.

Bien entendu, la priorité sera d'empêcher cet incident de se répéter. "C'est dans notre intérêt, car nos employés nous tiennent à cœur plus que tout le reste", insiste Arrivabene.

Quelle est la solution ? Cela demeure difficile à dire, mais Ferrari aurait modifié ses capteurs pour assurer que le système détermine en toute circonstance si la roue a été changée ou non.

Quant au mécanicien blessé dimanche dernier, Francesco Cigarini, il se repose désormais chez lui, en Italie, après avoir initialement été hospitalisé à Bahreïn.

"Je souhaite remercier le médecin de notre équipe, le staff médical de la FIA et les autorités de Bahreïn qui nous ont immédiatement accordé le meilleur médecin de Bahreïn pour faire l'opération", ajoute Arrivabene, qui est en contact régulier avec Cigarini. "Ils nous ont assistés 24h/24, littéralement, donc merci à tous."

Prochain article Formule 1
EL2 - 0"007 entre Hamilton et Räikkönen, spectre d'une lutte serrée

Previous article

EL2 - 0"007 entre Hamilton et Räikkönen, spectre d'une lutte serrée

Next article

La date butoir de Liberty pour annoncer le futur règlement moteur

La date butoir de Liberty pour annoncer le futur règlement moteur

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Shop Now
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Actualités