Ferrari explique son soutien aux courses sprint en F1

Directeur de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto espère que la Formule 1 va concrétiser son projet de courses sprint en 2021, qualifiant celui-ci de "prometteur".

Ferrari explique son soutien aux courses sprint en F1

La Formule 1 prévoit d'organiser des courses sprint le samedi de trois Grands Prix lors de la saison 2021 ; il s'agirait du Canada, de l'Italie et du Brésil. Une course sprint de 100 km aurait alors lieu à la place des qualifications pour établir la grille de départ du dimanche. Cette proposition a reçu un "large soutien" des équipes lors de la dernière réunion de la Commission F1.

Lire aussi :

Un groupe de travail a été formé pour établir les grandes lignes puis les détails de ce projet, mais des interrogations subsistaient, notamment par rapport aux contrats des pilotes. Directeur de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto déclare que son écurie est "très engagée" dans ces discussions.

"Nous croyons qu'avoir des courses plus spectaculaires et en fin de compte imprévisibles sera génial", commente Binotto. "Nous jouons un rôle proactif dans ces discussions. Nous soutenons un changement si ce changement atteint l'objectif que je viens de mentionner. Les discussions sont en cours. Les discussions paraissent actuellement au moins prometteuses quant à leur résultat. Mais je pense quand même qu'il faut étudier tous les détails. Les détails vont faire la différence à cet égard. Je pense donc que le travail d'équipe doit vraiment continuer, dans l'espoir que nous trouvions une bonne solution."

Jusqu'à présent, les pilotes ne sont pas particulièrement enthousiasmés. Sergio Pérez a qualifié ce projet de "risqué", tandis que Daniel Ricciardo craint que la victoire en Grand Prix perde de sa valeur. C'est une inquiétude que partagent les pilotes Ferrari, mais d'après ces derniers, ce nouveau format vaut quand même le coup d'être mis à l'épreuve.

"Je pense que nous ne saurons jamais avant d'essayer", estime Carlos Sainz. "Il est extrêmement important que la course principale, le Grand Prix, ne perde pas de valeur. Il est un peu dangereux qu'il puisse parfois y avoir deux vainqueurs dans un week-end de Grand Prix, et nous devons nous assurer qu'il n'y en ait qu'un lors des courses où nous allons faire une double course. Mais s'il y a une année où nous devrions essayer ça, je pense que c'est 2021. Avec l'avenir qui nous attend, je pense que c'est une bonne opportunité de tester ce genre de chose et de voir comment ça se passe."

"Je pense que cela devrait au moins être essayé", ajoute Charles Leclerc. "Il nous faut comprendre comment tout cela va fonctionner avec les points, etc. Le plus important est que la course principale demeure la course principale et que la valeur de la course principale ne diminue pas. C'est le principal, pour ma part. Mais ce pourrait être intéressant d'essayer ça, au moins, d'avoir des courses plus courtes où nous pouvons attaquer davantage. J'en serai content."

partages
commentaires
Binotto va manquer certains GP avec Ferrari pour travailler sur 2022

Article précédent

Binotto va manquer certains GP avec Ferrari pour travailler sur 2022

Article suivant

Le patron de Liberty "pas inquiet" malgré les pertes de la F1

Le patron de Liberty "pas inquiet" malgré les pertes de la F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Scuderia Ferrari
Auteur Luke Smith