Ferrari n'a gagné que 0,1 seconde grâce au temps de soufferie en plus

La Scuderia Ferrari affirme avoir gagné moins d'un dixième de seconde dans le développement de sa SF21 grâce au temps de soufflerie en plus dont elle a bénéficié, selon Mattia Binotto.

Ferrari n'a gagné que 0,1 seconde grâce au temps de soufferie en plus

Afin de réduire les coûts et de limiter l'avantage des grosses structures, les écuries de Formule 1 ont vu leur temps de soufflerie limité à 40 sessions contre 65 les précédentes saisons. Mais en plus de ces limitations, les résultats en piste influent sur le temps dont bénéficie chaque écurie dans le développement de sa monoplace pour la saison suivante. Le classement constructeurs est en effet pris en compte pour enlever ou ajouter du temps en soufflerie en fonction de la position finale.

Par exemple, en 2021, Mercedes ayant été titré en 2020, l'écurie allemande n'a eu droit qu'à 90% des 40 utilisations, soit 36. Au contraire, Ferrari, qui a terminé sixième, a eu le droit à une utilisation de 102,5% du total. Cela n'a représenté qu'une seule utilisation supplémentaire possible de la soufflerie, selon Mattia Binotto, le directeur de la Scuderia, ce qui correspond à peu près à une semaine de développement.

Lire aussi :

"Évidemment, vu la position à laquelle nous avons terminé l'année dernière, nous avons un peu plus de temps en soufflerie. Le temps supplémentaire que nous avons correspond à ce que nous appelons des sessions de soufflerie sur toute la saison, donc c'est une session supplémentaire. Et normalement, une session supplémentaire correspond à une semaine de développement, et généralement une semaine de développement correspond à moins de 0,1 seconde par tour."

"Donc oui, c'est assurément un avantage, mais cela représente moins de 0,1 seconde par tour. C'est tout de même important, je suis quand même content de l'avoir, pas à cause du résultat de l'année dernière mais parce qu'au moins c'est quelque chose que nous avons en 2021. Mais nous ne croyons pas que cela change la donne. Ce n'est pas le cas."

Après sa campagne 2020 calamiteuse, où elle a connu sa pire saison depuis 1980, Ferrari fait partie des écuries qui ont le plus progressé en 2021. La Scuderia est actuellement à égalité avec McLaren à la troisième position du classement constructeurs. Charles Leclerc a signé deux poles et un podium, alors que Carlos Sainz est monté à deux reprises sur la boîte.

partages
commentaires
Le mot d'ordre pour Sainz : réussir le week-end entier

Article précédent

Le mot d'ordre pour Sainz : réussir le week-end entier

Article suivant

Budkowski : L'approche d'Alonso me rappelle Schumacher

Budkowski : L'approche d'Alonso me rappelle Schumacher
Charger les commentaires