Ferrari a "probablement ignoré" le contrôle qualité, selon Marchionne

partages
commentaires
Ferrari a
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
10 oct. 2017 à 11:35

Le président de Ferrari, Sergio Marchionne, a déclaré que son équipe avait payé le prix pour avoir "ignoré" le contrôle qualité, mais assure qu'il n'est pas trop tard pour sauver sa saison de Formule 1.

Maurizio Arrivabene, Team Principal de Ferrari et Sergio Marchionne, CEO de FIAT
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Les mécaniciens Ferrari travaillent sur la voiture de Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sergio Perez, Sahara Force India VJM10 et Sebastian Vettel, Ferrari SF70H en lutte pour une position
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17

Après Singapour et la Malaisie, Sebastian Vettel a connu un nouveau coup dur au Japon avec un abandon dès les premiers tours de course. L'Allemand accuse désormais un retard sur Lewis Hamilton de 59 points et la Scuderia sur Mercedes de 145 unités, à quatre courses du but.

Cinquante-neuf, c'est aussi la valeur, en euros, de la bougie d'allumage dont la défaillance a obligé le quadruple Champion du monde à se retirer dans le quatrième des 53 tours du Grand Prix. Si Sergio Marchionne, président de Ferrari, est frustré par ce problème technique, il a de nouveau exprimé sa confiance quant au fait que son équipe s'améliore en termes de contrôle qualité.

"C'était une absurdité technique que cela ait un impact sur une voiture qui coûte des millions d'euros", a déclaré Marchionne pour CNBC. "Nous devons renouveler notre implication concernant la qualité des pièces qui arrivent en F1."

"C'est un problème que nous avons probablement ignoré au fil du temps parce que ça n'a jamais été d'une grande importance. Mais désormais, nous avons vu au moins trois cas dans lesquels ça a eu un impact dévastateur sur la performance. Nous allons corriger cela."

Le dirigeant italien pense que la Scuderia demeure encore capable de mettre la pression sur Mercedes pour la fin de saison. "Sans être arrogant, je pense que [la voiture] est au même niveau, sinon meilleure, que la Mercedes actuellement. Je suis sûr que si nous n'avions pas eu de problèmes comme lors des trois dernières courses, nous aurions une discussion différente."

"La saison n'est pas perdue, il y a toujours tout à faire. Je ne vais pas parler de malchance, je n'y crois pas. L'important est de ne pas perdre la confiance que nous avons accumulée jusqu'ici. Je suis ravi de ce que l'équipe a fait et j'ai une immense confiance dans le fait que, lors des quatre prochaines courses, nous allons être capables de rattraper une grande partie du retard sur Mercedes."

Prochain article Formule 1
La grille de départ du Grand Prix du Japon

Previous article

La grille de départ du Grand Prix du Japon

Next article

Technique - Comment Mercedes a compris sa "diva" au Japon

Technique - Comment Mercedes a compris sa "diva" au Japon
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Shop Now
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités