Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
29 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
78 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
91 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
114 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
134 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
148 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
162 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
190 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
197 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
211 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
218 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
247 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
254 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
268 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
281 jours

Ferrari prévoit d'importants changements sur son moteur

partages
commentaires
Ferrari prévoit d'importants changements sur son moteur
Par :
13 déc. 2019 à 10:12

À l'heure de préparer activement la saison 2020, Ferrari prévoit des "changements assez importants" du côté de son unité de puissance, tout en poursuivant sa quête d'appui aérodynamique avec la partie châssis.

La Scuderia a annoncé qu'elle présenterait sa monoplace 2020 le 11 février prochain et qu'elle était dans les temps. Après une saison décevante sur le plan des résultats, avec seulement deux victoires pour Charles Leclerc et une pour Sebastian Vettel, l'écurie italienne cherche à redresser la barre pour espérer concurrencer Mercedes dans quelques mois.

Lire aussi :

Malgré la convergence entre les différents motoristes, Ferrari disposait en 2019 d'un bloc propulseur considéré comme étant la référence du plateau, non sans alimenter quelques soupçons en deuxième partie de saison. En dépit de cet état de fait et de la stabilité réglementaire, la firme de Maranello a toutefois opté pour des changements majeurs afin de faire évoluer son moteur, convaincue d'avoir davantage de potentiel à exploiter.

"Nous avons beaucoup modifié notre unité de puissance en matière d'architecture ou en ce qui concerne les cylindres", révèle le directeur de Ferrari, Mattia Binotto. "C'est un passage en revue assez important, afin de montrer encore une fois qu'il y a beaucoup qui peut être fait. Les modifications que nous cherchons à faire pour l'année prochaine sont des changements assez importants sur le moteur en lui-même."

Une philosophie aéro qui évolue

Sebastian Vettel, Ferrari SF90

Tout en cherchant à renforcer sa domination sur le plan moteur, Ferrari doit mettre les bouchées doubles avec son futur châssis. Cette année, le manque général d'appui a posé de gros problèmes et la SF90 manquait de performance dans les passages en courbe. Des améliorations ont été constatées sur la fin de saison, mais elles ne suffiront pas.

"Notre voiture de l'an prochain vise à avoir beaucoup plus d'appui aérodynamique, et certainement plus de traînée", prévient Mattia Binotto. "Nous ne nous attendons pas à être loin devant en ligne droite comme nous l'avons été. Mais on ne sait jamais ce que font les autres. Parmi les choses que nous avons apprises, nous reconnaissons qu'il nous faut certainement plus d'appui aérodynamique. Comme nous l'avons vu en fin de saison, il y a toujours un écart à combler. Notre voiture vise donc plus d'appui et, par conséquent, nous travaillerons sans doute avec davantage de traînée."

Ferrari se trouve actuellement dans la phase finale d'homologation de son concept 2020, et il reste selon Mattia Binotto "encore quelques séances" de travail avant de graver dans le marbre les futures spécifications de la monoplace de Maranello. "Nous passons par toutes les homologations", confirme-t-il. "Nous passons le crash test, mais nous faisons encore du développement en soufflerie. Bien sûr, le concept est défini."

Propos recueillis par Scott Mitchell  

Article suivant
Renault veut perpétuer l'héritage d'Anthoine Hubert

Article précédent

Renault veut perpétuer l'héritage d'Anthoine Hubert

Article suivant

Transferts 2021 : le jeu des chaises musicales fera-t-il pschitt ?

Transferts 2021 : le jeu des chaises musicales fera-t-il pschitt ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Charles Leclerc , Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Basile Davoine