Ferrari a manqué de temps pour changer la bougie de Vettel

Après avoir détecté un problème sur une bougie d'allumage de l'unité de puissance de Sebastian Vettel au moment de sa sortie des stands, la Scuderia Ferrari n'a pas eu le temps de la changer avant d'évacuer la grille.

Un nouveau coup dur a frappé l'Allemand au Japon, qui a dû abandonner la course au bout de cinq tours, victime d'une défaillance moteur liée à une bougie d'allumage défectueuse.

Ce problème n'a pu être détecté par Ferrari qu'au moment d'envoyer la monoplace en piste pour la mise en grille. Une fois arrivée à son emplacement, les mécaniciens ont tout tenté pour régler ce problème.

Mais, comme une semaine plus tôt, en Malaisie, sur la voiture de Kimi Räikkönen, où une conduite fissurée entre le compresseur et le moteur avait été découverte, il n'était pas possible d'intervenir avant d'évacuer la grille. Le changement de bougie n'était tout simplement pas physiquement possible dans ce court laps de temps.

La Scuderia a tenté de circonscrire le problème en modifiant le mode moteur lors du tour de formation, mais la manœuvre a échoué et Vettel a débuté la course avec un déficit de puissance irrémédiable qui lui a rapidement fait perdre des positions jusqu'à devoir se retirer.

Le team principal de Ferrari, Maurizio Arrivabene, a refusé de s'exprimer devant les médias après la course, mais a été cité dans un communiqué de l'écurie : "Comme je l'ai dit auparavant, nous savons que la voiture, les pilotes et l'équipe sont tous dans le rythme. C'est pourquoi nous allons attaquer les courses à venir en faisant de gros efforts et avec encore plus de détermination. Jusqu'au dernier virage du dernier Grand Prix."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Circuit Suzuka
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags abandon, bougie, suzuka