Ferrari : Les performances de la F60 ne cessent de chuter

Comme le fait remarquer Kimi Räikkönen depuis plusieurs courses, la Scuderia Ferrari paie à chaque Grand Prix son choix de ne plus faire évoluer la F60

Comme le fait remarquer Kimi Räikkönen depuis plusieurs courses, la Scuderia Ferrari paie à chaque Grand Prix son choix de ne plus faire évoluer la F60. Aujourd'hui encore, à Abu Dhabi, la monoplace italienne ne s'est pas montrée à son avantage par rapport à la concurrence. Le week-end s'annonce difficile pour l'écurie de Maranello.

Kimi Räikkönen (15e et 10e) :


"La voiture n'est pas mauvaise à piloter, mais elle est simplement lente et elle manque d'adhérence, comme ce fut souvent le cas cette saison. Ce n'est pas dû à une raison particulière si ça ne va pas bien, mais avant tout, c'est la conséquence de notre choix d'arrêter le développement de la F60, donc notre niveau de performance comparé à celui des autres diminue course après course, surtout que de nombreuses équipes travaillent encore sur la voiture de cette année."

"Il y a seulement quelques virages où l'on peut faire la différence, vers le début du tour. Ensuite, il y a beaucoup de gros freinages et de virages lents, où la stabilité en entrée et l'accélération à la sortie sont les facteurs importants."

"Passer de la lumière du jour à l'éclairage artificiel ? Après deux courses à Singapour, ça ne pose pas de problème. La sortie des stands ? En termes de disposition, c'est assez similaire à Interlagos, sauf qu'il y a un mur à la place de la barrière de sécurité."

Giancarlo Fisichella (18e et 17e) :


"Ça va devenir une sorte de second Grand Prix à domicile pour Ferrari puisqu'au dessus de l'arrière du circuit, il y aura le tout premier parc à thème dédié à la firme de Maranello."

"En ce qui concerne le tracé, je dois dire que la plus belle partie est la première portion avec les virages rapides. Je pense qu'il y a quelques opportunités de dépasser dans les longues lignes droites, tandis que la sortie des stands est un peu dangereuse, mais il n'y a rien qui puisse être fait pour changer cela."

"Dans la seconde séance, lorsque la température a baissé, la piste est devenue moins glissante. Durant la première séance, j'avais quelques difficultés en piste et j'avais beaucoup de graining. Nous n'avons aucune nouveauté sur la voiture et nous devons faire de notre mieux, en travaillant sur son set-up."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Kimi Räikkönen
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités