Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
22 Heures
:
57 Minutes
:
20 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
14 jours

Ferrari sait qu'il faut réagir face à la menace Red Bull

partages
commentaires
Ferrari sait qu'il faut réagir face à la menace Red Bull
Par :
19 juil. 2019 à 07:00

La forme ascendante de Red Bull doit être un "boost supplémentaire" pour que Ferrari progresse, selon le directeur de la Scuderia, Mattia Binotto.

Alors que l'écurie espérait se battre pour les titres mondiaux comme lors des deux exercices précédents, Ferrari n'a en réalité toujours pas remporté la moindre victoire après dix Grands Prix en 2019. En plus d'être régulièrement dominé par Mercedes, Maranello est désormais souvent en situation de lutte acharnée contre Red Bull Racing, dont la progression depuis Melbourne lui a permis de signer un succès, en Autriche avec Max Verstappen.

À Silverstone, la structure autrichienne a fait montre d'un excellent rythme sur une piste qui ne lui a pas vraiment réussi depuis le début de l'ère V6 turbo hybride, meilleur même que celui des SF90. Ainsi, Mattia Binotto a déclaré, à propos de Red Bull : "Ils ont assurément progressé et, si vous regardez les deux dernières courses, en fait, ils ont gagné en Autriche et ont été très compétitifs [en Grande-Bretagne]. Je pense que nos packages sont très proches et je pense que les dernières courses l'ont montré."

Lire aussi :

"Sont-ils deuxièmes, sommes-nous deuxièmes ? Je pense que c'est très serré. Cela nous donne un boost supplémentaire car nous savons qu'il faut progresser et qu'il faut que nous soyons capables de nous battre pour la première place à chaque course, [qu'importe] le circuit. Ça n'a clairement pas été le cas [en Grande-Bretagne], et de ce point de vue c'était décevant. Après les qualifications, nous nous attendions à un meilleur résultat, mais le rythme n'était pas suffisamment bon et je pense qu'il y a encore beaucoup de choses à améliorer."

Même si, sur la piste, Ferrari sent le souffle de Red Bull dans sa nuque, au classement constructeur la Scuderia possède encore 52 unités d'avance sur le Taureau rouge. Cependant, le débours vis-à-vis de Mercedes est de 164 points, un gouffre qui peine d'autant plus à être comblé que les rares poles réussies cette saison n'ont pas été transformées en victoires.

Lire aussi :

Charles Leclerc en a signé deux depuis le début de saison, à Bahreïn et en Autriche, et Sebastian Vettel une, au Canada, lors des trois GP qui ont représenté les meilleures opportunités de l'emporter pour Ferrari. L'Allemand a en revanche peiné à être dans la lutte en qualifications récemment, victime qu'il a été de nombreux problèmes. Il ne s'est pas élancé plus haut que la sixième place lors des trois dernières manches.

"La voiture était bien meilleure en course et évidemment nous ne l'avons pas changée, on n'est pas autorisé à le faire", a déclaré le quadruple Champion du monde. "Je n'ai juste pas pu extraire la performance de l'auto [en qualifications] alors qu'[en course] c'est venu naturellement et je n'ai pas eu de question à me poser. J'avais plus de confiance dans les pneus et dans la voiture globalement."

Avec Scott Mitchell et Jonathan Noble 

Article suivant
Melbourne prolonge son contrat avec la F1

Article précédent

Melbourne prolonge son contrat avec la F1

Article suivant

McLaren : "Maintenir cette tendance positive"

McLaren : "Maintenir cette tendance positive"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Fabien Gaillard