Formule 1 GP du Canada

Ferrari a pu "montrer son vrai rythme" au Canada

Carlos Sainz a indiqué que la faible usure des pneus lors du Grand Prix du Canada avait permis à Ferrari de montrer son réel potentiel pendant la course.

Charles Leclerc, Ferrari SF-23, Carlos Sainz, Ferrari SF-23

Partis respectivement dixième et onzième après des qualifications difficiles, Charles Leclerc et Carlos Sainz ont mis à profit une stratégie à un arrêt pour remonter au classement et rallier l'arrivée quatrième et cinquième. Les pilotes Ferrari ont également montré un meilleur rythme de course et fait preuve d'une meilleure régularité à Montréal, après avoir été mis en difficulté à Barcelone il y a deux semaines.

Selon Sainz, le Circuit Gilles-Villeneuve a permis à la Scuderia d'enfin montrer son réel potentiel en circulant plus près des hommes de tête. "Je savais que [Montréal] allait être un meilleur circuit et cela s'est confirmé dès vendredi", a-t-il expliqué à Motorsport.com.

"Nous venons de le confirmer sur un circuit où l'usure est moindre et où les virages sont plus lents. Nous savons que nous sommes plus performants [sur ce type de circuit]. Aujourd'hui, nous avons pu montrer un peu plus notre vrai rythme. Nous aurions pu nous amuser aux avant-postes si nous étions partis un peu plus haut. Le rythme était bon, la stratégie aussi. Voyons comment les choses se passeront sur des circuits plus rapides, avec l'Autriche puis Silverstone."

Cependant, Leclerc a indiqué que la performance en course de Ferrari à Montréal, sur un circuit exigeant moins d'appui et aux températures plus douces, était à prendre avec des pincettes. 

Interrogé par Motorsport.com sur une éventuelle progression dans la gestion des pneus, Leclerc a répondu : "Je ferais attention en disant cela parce que j'ai l'impression que la gestion des pneus aujourd'hui n'a pas été un gros problème pour qui que ce soit. Les sensations étaient bonnes mais ce circuit est très particulier, donc j'attendrai l'Autriche pour, je l'espère, confirmer ce que nous avons ressenti ce week-end."

Les deux pilotes Ferrari ne se sont pas arrêtés lors de la sortie du Safety Car, conséquence de l'accident de George Russell, ce qui leur a donné le champ libre dont ils avaient besoin pour s'extraire du train de DRS.

"Nous avons décidé de rester en piste pendant le Safety Car, ce qui était une bonne stratégie", a ajouté Leclerc. "Nous avons bien géré la course dans l'ensemble : la gestion des pneus, la stratégie… Les sensations dans la voiture étaient également meilleures que lors de la première partie de la saison, du moins pour moi, donc c'est positif. Mais la quatrième place n'est pas ce que nous voulons. Nous voulons à nouveau nous battre pour les premières positions."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Les notes du Grand Prix du Canada 2023
Article suivant Ferrari réagit aux critiques de Leclerc après la décision des qualifs

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse