Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
19 mars
-
22 mars
EL1 en cours . . .
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
84 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
104 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
118 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
132 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
160 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
167 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
181 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
188 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
224 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
238 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
251 jours

Le moteur Ferrari n'est "pas aussi fort" qu'en 2019

partages
commentaires
Le moteur Ferrari n'est "pas aussi fort" qu'en 2019
Par :
1 mars 2020 à 14:14

Ferrari a reconnu que son moteur 2020 n'était pas aussi performant que celui de l'an passé, l'écurie tentant de comprendre son déficit de vitesse de pointe par rapport à la concurrence.

Après une saison 2019 décevante en partie à cause de difficultés sur le plan aéro, la Ferrari SF1000 a pour l'instant donné satisfaction à la Scuderia et à ses pilotes dans le domaine du passage en virage. En revanche, des interrogations semblent exister côté moteur et puissance. Même si les essais sont rarement le lieu où les écuries poussent les curseurs à fond, un manque de vitesse de pointe a été repéré.

L'avantage en ligne droite avait été l'une des clés des succès de Ferrari en 2019, à tel point qu'il avait suscité une certaine suspicion de la part de la concurrence. Suspicion très récemment renforcée par la publication par la FIA d'un communiqué indiquant qu'un accord, aux détails confidentiels, avait été conclu entre la fédération et la Scuderia suite à une enquête menée sur le V6 turbo hybride de l'an passé.

Lire aussi :

Concernant la vitesse de la monoplace 2020, Mattia Binotto, qui s'exprimait avant le communiqué FIA, a expliqué qu'il était dû à une combinaison de performance moteur réduite et de plus grande traînée aéro. Ainsi, quand Motorsport.com lui a demandé si un des deux éléments ressortait particulièrement, il a répondu : "Je pense que c'est une combinaison des deux. Je pense qu'en termes de performance globale sur la puissance et le moteur, nous ne sommes pas aussi forts que l'an passé. Nous sommes en quelque sorte concentrés sur notre fiabilité et ça compromet en définitive la performance."

"Mais la traînée affecte de façon significative la vitesse. Je pense que quand vous cherchez une meilleure vitesse, il faut se pencher sur la traînée et la puissance du moteur lui-même. Nous allons travailler sur les deux éléments pour l'avenir, sans aucun doute. La traînée est celui qu'il est possible de corriger plus rapidement par rapport à l'unité de puissance : pour cela, il faut attendre la seconde unité de puissance."

Binotto assure que Ferrari ne cache pas le potentiel de son moteur. "Nous ne nous cachons pas. C'est notre véritable performance. Je pense qu'il est difficile de séparer ce qui est lié à la traînée et ce qui est lié à la puissance, mais assurément nous sommes en retrait en vitesse par rapport aux autres. Je pense que c'est affecté d'un côté par la traînée et de l'autre par le programme de fiabilité que nous avons en place."

Article suivant
Sainz : Racing Point cache son vrai potentiel

Article précédent

Sainz : Racing Point cache son vrai potentiel

Article suivant

Ricciardo veut être plus concentré que l'an dernier à Melbourne

Ricciardo veut être plus concentré que l'an dernier à Melbourne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Scuderia Ferrari
Auteur Fabien Gaillard