Ferrari pense que la panne de Leclerc est bien liée à son crash

Ferrari estime que le moyeu d'arbre de transmission cassé qui a empêché Charles Leclerc de prendre le départ du Grand Prix de Monaco de F1 a bien été endommagé lors de son accident en qualifications mais pas détecté lors de contrôles de routine d'avant-course.

Ferrari pense que la panne de Leclerc est bien liée à son crash

La Scuderia Ferrari est revenue dans ses quartiers généraux de Maranello ce lundi afin, notamment, de procéder à une inspection détaillée de ce qui s'est passé sur la monoplace de Charles Leclerc avant le départ. Après l'accident des qualifications, l'équipe avait donné son feu vert pour que la SF21 prenne le départ, cependant un problème mécanique, une défaillance du moyeu d'arbre de transmission gauche, est apparu dans le tour de mise en grille, empêchant le Monégasque de disputer la course.

Selon les informations de Motorsport.com, l'enquête menée par la structure italienne a démontré que la casse était bien une conséquence de l'accident de la Q3. En dépit des contrôles habituels effectués sur la voiture avant la course en vue d'éventuellement remplacer des pièces à risque, le moyeu de l'arbre de transmission n'a pas été inspecté en détail.

Lire aussi :

La liste de contrôle de Ferrari comprend d'ordinaire beaucoup d'éléments cruciaux qui sont examinés et si nécessaire remplacés, mais il semble que certaines pièces ne se trouvant pas du côté de la voiture qui a subi un choc ne soient pas automatiquement incluses.

Le côté droit de la monoplace au numéro 16 a donc été bien plus contrôlé que le côté gauche. Outre le fait qu'il s'agit du côté de l'impact contre le rail, l'écurie n'a pas connu de problème similaire auparavant et n'a donc pas l'expérience de ce type d'incident et de défaillance.

Toutefois, même si le moyeu avait fait partie des éléments particulièrement scrutés, il n'est pas assuré que l'écurie ait pu remarquer quoi que ce soit avant la course. Les données ont en effet révélé qu'il fonctionnait correctement pendant la première partie du tour de Leclerc avant de casser au niveau de l'épingle du Grand Hôtel.

À la lumière de ces événements, Ferrari va tout de même revoir et améliorer ses procédures pour s'assurer qu'à l'avenir, en pareilles circonstances, de tels problèmes soient détectés.

partages
commentaires

Related video

Quand Max Mosley racontait les coulisses de la F1
Article précédent

Quand Max Mosley racontait les coulisses de la F1

Article suivant

Norris a rendu ses ingénieurs "nerveux" à cause des limites de piste

Norris a rendu ses ingénieurs "nerveux" à cause des limites de piste
Charger les commentaires