Red Bull a plus facilement développé sa voiture, selon Ferrari

Mattia Binotto, directeur de la Scuderia Ferrari, a affirmé que le développement de la F1-75 avait été plus difficile que celui de la Red Bull RB18 en raison des différences dans les zones d'amélioration.

Red Bull a plus facilement développé sa voiture, selon Ferrari

Première force du plateau en début de saison, Ferrari a été surclassé par Red Bull au fil des Grands Prix avant d'être rejoint par Mercedes lors des dernières épreuves. Le surplace de la Scuderia face à ses rivaux s'explique en partie par l'arrêt du développement de la F1-75 assez tôt dans l'année pour ne pas dépasser le plafond budgétaire, alors que Red Bull et Mercedes ont continué à étrenner des évolutions majeures, mais Mattia Binotto a également identifié une autre raison.

Interrogé par Motorsport.com, le directeur de la Scuderia a estimé que Ferrari et Red Bull se sont concentrés sur des points d'amélioration différents en début d'année, à savoir la perte de poids pour la RB18 et l'efficacité aérodynamique pour la F1-75, et la tâche du taureau rouge n'était pas aussi difficile que celle du cheval cabré.

"En ce qui concerne le développement, Red Bull avait une voie bien définie, qui était de réduire le poids de la voiture. Ce n'était pas notre cas", a expliqué l'Italien. "Ils savaient ce à quoi [ils devaient] s'attaquer pour extraire la performance de la voiture. C'était plus compliqué pour nous parce que nous devions développer l'aéro et essayer d'améliorer la voiture du point de vue du concept et de l'aéro."

"Peut-être aussi que le développement que nous avons fait n'était pas suffisant. Nous nous sommes arrêtés très tôt, non seulement par choix mais aussi pour des raisons de coûts. Il y a certaines choses que nous devons analyser. Avons-nous fait le bon choix en nous arrêtant si tôt, en ce qui concerne la priorité pour 2022 et 2023 ? Je ne sais pas. Je pense que seul 2023 pourra nous dire si nous avons fait le bon choix ou non."

Max Verstappen, Red Bull, et Charles Leclerc, Ferrari, à l'arrivée du Grand Prix d'Abu Dhabi.

Max Verstappen, Red Bull, et Charles Leclerc, Ferrari, à l'arrivée du Grand Prix d'Abu Dhabi.

"Peut-être que nous aurions pu faire un meilleur développement de la voiture avec ce que nous avons fait. C'est quelque chose que nous devons analyser. Mais je pense que la raison principale [de la meilleure progression de Red Bull] est qu'ils ont eu une voie bien définie, qui était la réduction du poids. Je pense que c'était plus simple [pour eux] d'extraire la performance de la voiture."

Bien que Ferrari n'ait pas pu se battre davantage contre Red Bull sur la piste en 2022, Binotto tire satisfaction du fait que son équipe s'est battue pour la victoire ou le podium durant toute la saison.

"Ce qui était important pour nous, c'était d'être de nouveau compétitif. C'était vraiment notre objectif", a-t-il ajouté. "Pour moi, se battre pour une bonne position lors de la 22e course est le meilleur résultat possible, parce que cela signifie que nous n'avons pas été uniquement compétitifs au tout début, lorsque nous avions une voiture très performante."

"Personne n'aurait pu s'y attendre mais nous avons continué à nous battre tout au long de la saison et jusqu'au bout. Nous avons connu des hauts et des bas. Il y a eu des courses où nous n'avons pas été assez bons, et nous allons analyser cela. Mais je pense que, plus que les deuxième places [dans les championnats pilotes et constructeurs], ce qui est important pour moi, c'est le fait que nous nous battions encore pour de bonnes positions à la 22e course."

Avec Jonathan Noble

Lire aussi :
partages
commentaires
Russell a "oublié" les sensations causées par le marsouinage
Article précédent

Russell a "oublié" les sensations causées par le marsouinage

Article suivant

McLaren derrière Alpine : Seidl ne rejette pas la faute sur Ricciardo

McLaren derrière Alpine : Seidl ne rejette pas la faute sur Ricciardo