Ferrari : La remontée de Hamilton, un argument pour la grille inversée

La spectaculaire remontée de Lewis Hamilton à Interlagos a convaincu Mattia Binotto du bien-fondé des grilles inversées.

Ferrari : La remontée de Hamilton, un argument pour la grille inversée

Verra-t-on un jour des grilles inversées en Formule 1 ? Au fil du temps, le sujet est abordé de plus en plus sérieusement ; le manager sportif de la F1, Ross Brawn ne cache même plus son intérêt pour l'idée après la remontée spectaculaire de Lewis Hamilton au Grand Prix de São Paulo.

Exclu des qualifications à Interlagos en raison d'un DRS non conforme, Hamilton s'est élancé du fond de grille pour les Qualifs Sprint ; doté d'un moteur neuf, il a doublé pas moins de 15 concurrents en l'espace de 24 tours pour prendre une cinquième place cruciale pour ses espoirs de victoire le lendemain. Devant un tel spectacle – et bien que l'épreuve n'ait pas été très animée autrement – Mattia Binotto fait partie des partisans d'une grille inversée pour les courses sprint.

Lorsque Motorsport.com lui demande si les Qualifs Sprint disputées au Brésil sont un nouvel argument en faveur des grilles inversées, le directeur de la Scuderia Ferrari répond : "Je pense que oui, franchement, car il y a eu tant de dépassements, et c'était si passionnant ! Je pense que nous devrions vraiment l'envisager, et c'est évidemment pour le format de course sprint. Ayant vu ce qui se passe, je pense que ce n'est même pas sujet à débat."

Cependant, tout le monde n'est pas de cet avis, et Daniel Ricciardo fait partie des sceptiques. "Entendons-nous bien, que Lewis soit en fond de grille a rendu la course encore plus passionnante pour les spectateurs. J'en suis relativement convaincu. Je pense donc que la course a bénéficié au moins d'avoir Lewis dans une position de grille inversée", reconnaît le pilote McLaren, qui a gagné une place lors des Qualifs Sprint à Silverstone et deux à Monza avant d'en perdre trois à Interlagos.

"Ça ne pouvait pas être plus passionnant, mais je maintiens l'opinion qu'une victoire devrait être une victoire. Je sais que ce n'est qu'une course sprint et qu'elle a donc moins de valeur, mais je pense quand même que pour franchir la ligne en premier, on devrait être le meilleur pilote, au moins lors de cette course elle-même. Si l'on n'a gagné que parce qu'on s'est qualifié dernier mais partait en pole, je ne suis pas convaincu. Je ne sais pas quelle satisfaction on peut tirer de ça. C'est probablement davantage un sentiment de satisfaction personnelle qui m'éloignerait encore de cette idée de grille inversée."

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires

Related video

Mercedes : L'avantage du nouveau moteur ne va pas durer
Article précédent

Mercedes : L'avantage du nouveau moteur ne va pas durer

Article suivant

Ce précédent qui pourrait jouer en faveur de Mercedes

Ce précédent qui pourrait jouer en faveur de Mercedes
Charger les commentaires