Ferrari renonce aussi à l'appel, l'affaire Racing Point est close

partages
commentaires
Ferrari renonce aussi à l'appel, l'affaire Racing Point est close
Par :

Comme pressenti, la Scuderia Ferrari a renoncé à son appel dans l'affaire des écopes de freins de la Racing Point RP20. La procédure s'éteint donc d'elle-même, faute de plaignant.

Les renoncements de Renault F1 et de Racing Point ces dernières semaines avaient pavé la voie vers un abandon total de la procédure et une résolution, de fait, de l'affaire. Il ne restait plus qu'à attendre la décision de la Scuderia Ferrari, dernière structure impliquée dans l'appel, qui avait déjà ouvert la porte à un retrait cette semaine.

Elle est tombée ce dimanche soir, en catimini après la course folle (ou désastreuse s'il s'agit du clan de Maranello) vécue au Grand Prix d'Italie : Ferrari se retire également. "La Scuderia Ferrari Mission Winnow annonce avoir notifié la Cour d'Appel Internationale de sa décision de retirer [son] appel", peut-on lire dans le court communiqué de l'écurie.

Lire aussi :

"Ces dernières semaines, la collaboration entre la FIA, la Formule 1 et les écuries a produit une série d'actions – des amendements aux Règlements Technique et Sportif 2021, approuvés par la Commission F1 et le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA, et des Directives Techniques – qui clarifient les responsabilités de chacun des participants au championnat dans le design des pièces d'une monoplace et introduisent des procédures de surveillance spécifiques pour garantir que la lettre et l'esprit de la réglementation sont pleinement respectés."

"La Scuderia Ferrari exprime sa reconnaissance pour la rapidité avec laquelle la FIA et la Formule 1 se sont attaquées efficacement à un aspect fondamental de l'ADN de ce sport hautement compétitif."

Faute d'appelants, la procédure sur les écopes de freins arrière de la Racing Point RP20, dont les commissaires ont jugé la conception trop proche de celle des écopes de la Mercedes W10 de 2019, s'achève donc au stade de la décision rendue à Silverstone. Ce sont donc bien 15 points de retrait au classement constructeurs et 400'000 euros d'amende que va subir l'équipe aux voitures roses (ainsi que des réprimandes à chaque utilisation supplémentaire), qui a elle-même annoncé son retrait avant la course de Monza.

Ce retrait est le signe que Ferrari a sans doute obtenu suffisamment de garanties sur la réglementation 2021, autant sur l'affaire en question que sur des éléments qui lui déplaisaient (ce qui était le cas des évolutions "gratuites" dont pouvaient bénéficier Racing Point et AlphaTauri l'an prochain), pour ne pas s'embarquer dans une procédure longue et risquée sur le plan de l'image, alors que les Accords Concorde viennent d'être ratifiés.

Pierre Gasly, 13e vainqueur français en F1

Article précédent

Pierre Gasly, 13e vainqueur français en F1

Article suivant

Beau perdant, Sainz attendra sa première victoire

Beau perdant, Sainz attendra sa première victoire
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Races
Auteur Fabien Gaillard