Sainz et Schumacher ont roulé à Fiorano

La Ferrari SF71H a permis à trois pilotes d'accumuler un peu de temps de piste à Fiorano cette semaine.

1/4

Photo de: Ferrari

2/4

Photo de: Ferrari

3/4

Photo de: Ferrari

4/4

Photo de: Ferrari

Mercedes n'était pas la seule écurie en piste ces derniers jours, alors que deux semaines séparent le Grand Prix d'Émilie-Romagne de celui du Portugal. Si l'équipe allemande est restée à Imola pour participer à des tests de pneus 18 pouces pour le compte de Pirelli, la Scuderia Ferrari a quant à elle mis à profit deux journées de roulage, également en Italie, sur le circuit de Fiorano.

Lire aussi :

Afin de respecter le cadre réglementaire, qui interdit les essais privés avec une monoplace datant de moins de deux ans, Ferrari a mis en piste la SF71H de la saison 2018, chaussée de pneus de démonstration. Mercredi, c'est Carlos Sainz qui était à son volant, le pilote espagnol bouclant plus de 300 km qui lui auront sans aucun doute permis de poursuivre son intégration au sein de sa nouvelle écurie.

Jeudi, la deuxième journée d'essais était réservée à deux pilotes de la Ferrari Driver Academy, et non des moindres, puisque Mick Schumacher a roulé dans la matinée. Débutant en Grand Prix chez Haas F1 cette saison, le pilote allemand a parcouru un peu plus de 200 km. Il a ensuite laissé son baquet à Callum Ilott, qui a bouclé une distance similaire.

Pour les deux jeunes protégés de la Scuderia, ce type de roulage n'est pas une première puisqu'ils ont déjà participé à ce genre de journée d'essais à Fiorano durant l'hiver. L'opportunité est toutefois précieuse, surtout pour un pilote comme Calum Ilott, qui n'évolue pas en monoplace cette saison. Le Britannique est en effet engagé en GT World Challenge Europe Endurance Cup, dont la prochaine manche se déroulera à la fin du mois de mai sur le circuit Paul Ricard. 

Charles Leclerc n'était pas présent pour ces deux journées d'essais, visant surtout à donner du temps de piste aux trois hommes conviés et qui en avaient le plus besoin. Ferrari a débuté sa saison 2021 par deux épreuves plutôt rassurantes, confirmant un regain de compétitivité qui s'est traduit par une sixième place du Monégasque à Bahreïn, puis une quatrième place à Imola. Le Cheval cabré est actuellement quatrième du championnat constructeurs, à sept longueurs de la troisième place occupée par McLaren.

partages
commentaires
Pourquoi Bottas n'arrivait pas à dépasser à Imola

Article précédent

Pourquoi Bottas n'arrivait pas à dépasser à Imola

Article suivant

L'étonnant détour qui a dévoilé les secrets de la Red Bull

L'étonnant détour qui a dévoilé les secrets de la Red Bull
Charger les commentaires