Ferrari s'inquiète de l'écart concédé à Mercedes

Alors que Sebastian Vettel a fini le Grand Prix d'Espagne très loin derrière les Mercedes, le Directeur de Ferrari Maurizio Arrivabene affirme que son équipe a besoin de comprendre ce qu'il s'est passé de façon urgente.

Manquant cruellement de rythme face aux Mercedes, Vettel a perdu énormément de temps dans le dernier secteur du circuit. Les chiffres sont alarmants : sur cette seule portion, l'Allemand a concédé 0,462 seconde aux Flèches d'Argent, contre 0,160 seconde dans le premier secteur et 0,207 seconde dans le second.

Si quelque chose ne va pas, nous devrons avoir l'humilité de reconnaitre que nos développements ne sont pas les bons.

Maurizio Arrivabene

Or, chacun sait que le niveau de performance affiché par les F1 à Barcelone est très représentatif de leur potentiel sur l'ensemble du calendrier. Aujourd'hui, Arrivabene veut des réponses, qui lui seront peut-être apportées à l'occasion des essais privés qui ont lieu sur le Circuit de Catalunya ces mardi et mercredi.

"L'écart est un peu plus conséquent entre nous et Mercedes," concède le dirigeant italien. "Nous avons besoin de comprendre très rapidement d'où provient cet écart. Sont-ce eux qui ont énormément progressé, ou le problème vient-il de nous ? Les tests de cette semaine vont nous permettre de répondre à la question."

"Si cela vient de nous, je prendrai mes responsabilités en tant que Directeur d'équipe et je ne blâmerai personne. Si quelque chose ne va pas, nous devrons avoir l'humilité de reconnaître que nos développements ne sont pas les bons. Les données en soufflerie sont bonnes mais la réalité sur la piste est visiblement différente."

Un problème de traction ?

Mais Arrivabene a déjà sa petite idée sur la question : selon lui, le troisième secteur dans lequel la Ferrari a beaucoup perdu en Espagne est fortement lié à la traction de l'auto. Un problème qui l'inquiète, non pas en vue du prochain Grand Prix de Monaco, mais en prévision de la manche canadienne du championnat.

"Le troisième secteur est clairement celui qui concerne la traction," affirme Arrivabene. "Si nous ne sommes pas en mesure de résoudre le problème, la situation ne sera pas trop problématique à Monaco en regard du tracé particulier mais cela sera pire à Montréal."

"Je ne veux pas aller au Canada avec ce problème, sinon cela pourrait être un cauchemar pour nous. Nous pourrions viser le podium, mais l'écart avec les Mercedes pourrait être tout aussi important qu'à Barcelone."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags arrivabene, développement, ecart, ferrari, mercedes, performance, sf15-t