Ferrari soutient et "encourage" Vettel après son erreur

partages
commentaires
Ferrari soutient et "encourage" Vettel après son erreur
Par :
1 avr. 2019 à 15:46

Tandis que ressurgissent inévitablement quelques vieux démons, Mattia Binotto se montre très clair quant au soutien sans faille que Ferrari veut apporter à ses pilotes. Pas question selon lui de pointer du doigt l'erreur commise par Sebastian Vettel lors du Grand Prix de Bahreïn.

Alors qu'un gros résultat tendait les bras à Ferrari à Bahreïn, la Scuderia a tout perdu ou presque dans le dernier relais de course. Et si le coup le plus rude reste sans aucun doute la victoire envolée de Charles Leclerc suite à des problèmes moteur à une dizaine de tours de la fin, c'est un peu avant que la machine s'est grippée avec l'autre monoplace rouge.

Lire aussi:

À la lutte avec Lewis Hamilton, qui l'a attaqué plusieurs fois pour s'emparer de la deuxième place, Sebastian Vettel a commis une erreur qu'il a lui-même reconnue. Parti en tête-à-queue à la remise des gaz, il a sérieusement endommagé ses pneus, provoquant ensuite des vibrations ayant entraîné l'explosion de son aileron avant.

Cinquième à l'arrivée, l'Allemand a tout de même sauvé des points importants, mais inévitablement, le spectre des erreurs commises l'année dernière a de nouveau surgi. Un sujet dont ne veut toutefois pas entendre parler Mattia Binotto publiquement, le directeur de Ferrari assurant son quadruple Champion du monde d'un soutien sans faille. 

Sebastian Vettel, Ferrari SF90, à la lutte avec Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10

"Je ne crois pas que nous devrions discuter des erreurs", prévient-il. "Nous sommes toujours à la lutte, dans la bagarre, c'est ce qu'ils font. Ce n'est jamais facile. C'est quelque chose qui peut arriver. Nous devons encourager nos pilotes, car c'est seulement en pilotant à la limite qu'ils peuvent décrocher les meilleurs résultats. C'est ce que Seb essayait de faire."

"Nous avons du travail, et nous faisons encore l'apprentissage de notre voiture. Il y a deux journées d'essais ici à Bahreïn cette semaine, elles seront utiles pour préparer la Chine. Je pense que tout va bien de ce côté. Restons concentrés là-dessus, et nous ne pourrons que progresser."

Quel rapport de force avec Mercedes ?

Pour Ferrari, le coup est rude et le bilan très décevant après deux Grands Prix disputés cette saison. La contre-performance de Melbourne était en passe d'être oubliée avec un retour aux avant-postes plus conforme aux attentes, et c'est sur ce point que l'écurie de Maranello veut s'appuyer pour la suite.

"Nous sommes certainement déçus, mais nous sommes dans un état d'esprit positif", assure Mattia Binotto. "Nous savons que la saison est encore longue, et il y a beaucoup de points positifs après ce week-end. Croyez-nous, nous sommes déçus mais pas malheureux."

Charles Leclerc, Ferrari, troisième, dans le parc fermé

En offrant une hiérarchie très différente à Sakhir, le Grand Prix de Bahreïn n'a pas livré toutes les réponses sur le rapport de force entre Ferrari et Mercedes, mais suscite davantage d'interrogations encore quant à savoir comment penchera la balance en Chine.

"Je pense que chaque course est différente", rappelle Binotto. "Si l'on veut juger, nous savons certainement que nous avons un bon package, mais nous savons aussi qu'il doit être développé pour être optimisé. La seule confiance que nous pouvons avoir, c'est que nous étions suffisamment rapides à Bahreïn, mais ça ne veut pas dire que ça suffira pour le reste de la saison."

"Tout le monde travaille d'arrache-pied à l'usine pour développer la voiture, pour y apporter des développements et des améliorations dès que possible, que ce soit à travers des évolutions ou des progrès dans le setup. Demain est un autre jour."

 
Article suivant
Diaporama : l'Alfa Romeo Racing au Grand Prix de Bahreïn

Article précédent

Diaporama : l'Alfa Romeo Racing au Grand Prix de Bahreïn

Article suivant

Stats - Leclerc, 99e poleman de l'Histoire

Stats - Leclerc, 99e poleman de l'Histoire
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu