À Abu Dhabi, Ferrari est déjà tourné vers 2018

Les essais libres du Grand Prix d'Abu Dhabi se sont raisonnablement bien passés pour une Scuderia Ferrari qui est déjà tournée vers la saison 2018.

Sebastian Vettel a signé le meilleur temps des Essais Libres 1, devançant la première Mercedes et la première Red Bull d'un dixième à peine, alors que c'est Lewis Hamilton qui avait l'avantage en soirée, Vettel se retrouvant relégué à 0"149.

"Ils sont très rapides", commente l'Allemand au sujet des Mercedes. "J'étais très content du tour. Il y avait peut-être un peu plus à trouver dans le dernier secteur. Dans l'ensemble, ça allait. Ce matin, nous sommes partis du bon pied. Si je me tiens à carreau dans le dernier partiel, il devrait y avoir plus de temps à trouver."

"Je pense que ça a été une bonne journée. La voiture était bonne, l'équilibre était bon d'emblée. Je pense que ce sera très serré. Je n'ai pas vu les chronos du long relais, mais pour nous, ça n'avait pas l'air mal. Si nous pouvons faire le pas en avant habituel pour samedi, améliorer un peu la voiture – je ne pense pas que nous ayons besoin de faire grand-chose – ce devrait être une bonne journée, puis nous verrons ce que nous accomplirons en qualifications."

Lorsqu'il lui est demandé si des pièces ont été testées en vue de 2018 sur la SF70H, Vettel ne cache pas que c'est le cas, alors que la présence d'un diffuseur inspiré de la Red Bull RB13 a été particulièrement remarquée.

"Nous essayons toujours des choses pour améliorer la voiture, pas spécifiquement pour l'an prochain, mais tout ce que nous avons testé lors des deux dernières semaines, c'est pour l'an prochain", reconnaît le pilote Ferrari. "Notre esprit est déjà tourné vers l'an prochain. Bien sûr, c'est important de finir la saison en beauté – meilleur est le résultat, meilleure est l'humeur. Nous faisons de notre mieux, mais dans notre tête, nous pensons déjà à la voiture de l'an prochain."

Vettel prédit des qualifs serrées, Räikkönen pas intéressé

À quoi peut-on s'attendre pour les qualifications ? Vettel est incertain, mais sait que Red Bull reculera dans la hiérarchie, Renault ne pouvant pas dégager de puissance supplémentaire de la même manière que Mercedes et Ferrari le font.

"Je pense que ce sera serré... avec Red Bull, c'était très serré. Nous verrons. D'habitude, le samedi, c'est un peu différent, Red Bull recule un peu. C'est un endroit délicat, un long tour, donc il faut tout faire comme il faut", souligne le quadruple Champion du monde.

Quant à un Kimi Räikkönen plus laconique que jamais, il précise à trois reprises que c'était "un vendredi normal", et lorsqu'il lui est demandé s'il peut se battre avec les Mercedes sur le circuit de Yas Marina, il répond : "Deviner ne m'intéresse pas le moins du monde." Ambiance !

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Circuit Yas Marina Circuit
Pilotes Kimi Räikkönen , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Réactions