Ferrari - Un unique arrêt au stands "serait stupide"

La Scuderia Ferrari a connu une nouvelle séance qualificative prometteuse avec les troisième et sixième chronos respectivement signés par Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen.

La satisfaction est cependant pas entièrement au rendez-vous, car dans les rangs de l'écurie italienne, on espérait un meilleur résultat de la part du Finlandais.

"On rêve toujours de faire le doublé en qualifications, mais nous sommes heureux de la position de Seb, un peu moins de celle de Kimi", commente James Allison, directeur technique.

Ferrari a confiance en ses chances pour la course de demain, tout en ayant conscience que la performance réalisée en Malaisie a peu de chances d'être réitérée.

"Nous avons plein d'opportunités de remonter demain", estime Allison. "Ce n'est pas pareil que la Malaisie : l'écart d'aujourd'hui en qualifications ne sera pas le même que la performance en course demain. Nous devrions être plus proches en rythme de course. Nous sommes juste réalistes en disant que cela ne va pas se passer comme en Malaisie".

Nous espérons gagner une ou deux autres courses cette année

James Allison

Quant à la stratégie, elle est annoncée à deux arrêts pour tout le monde. Selon l'ingénieur britannique, une stratégie à un arrêt n'a aucun intérêt : "Un arrêt, ce serait stupide ici. Personne ne serait compétitif en faisant ça".

Quoi qu'il en soit, le succès rencontré en Malaisie n'a pas donné la grosse tête à la Scuderia. Allison affirme qu'un objectif réaliste pour Ferrari, en 2015, serait de remporter une ou deux autres victoires d'ici la fin de la saison.

"Nous espérons encore gagner une course cette année, peut-être deux. Nous voulons réduire l'écart et nous battre, mais de façon réaliste, nous pouvons espérer gagner une ou deux autres courses cette année", conclut-il.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Kimi Räikkönen , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Résumé de qualifications
Tags allison, chine, qualifications, résultats, shanghai