Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
08 Heures
:
49 Minutes
:
14 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
14 jours

La FIA fixe le cadre du développement autorisé pour 2021

partages
commentaires
La FIA fixe le cadre du développement autorisé pour 2021
Par :
21 déc. 2018 à 14:27

La FIA a précisé les conditions que devront respecter les écuries de Formule 1 pour profiter d'un accès illimité aux simulations CFD visant à préparer 2021.

Lors du dernier Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA, il a été confirmé que les écuries pourraient ne pas être limitées dans le recours au développement CFD (mécanique des fluides numérique) pour tous les travaux visant à préparer le passage au futur règlement aérodynamique 2021. Encore fallait-il que soient précisées les obligations à respecter.

La participation des écuries à ces travaux est facultative, mais les données récoltées seront utilisées pour affiner ce que sera le règlement aérodynamique en Formule 1 lors de la nouvelle ère qui s'ouvrira dans un peu plus de deux ans.

Lire aussi :

Pour bénéficier de ce dépassement de limite, les écuries devront fournir en amont à la FIA la liste des travaux prévus. Elles recevront ensuite l'autorisation de les lancer en CFD s'ils entrent bel et bien dans le cadre du développement pour 2021. Cela inclut par exemple la géométrie des pièces à tester, les modèles mathématiques et les conditions de simulation, dans le but d'assurer une transparence totale.

Les écuries devront également fournir à la FIA les rapports complets des simulations effectuées, ainsi qu'aux autres écuries, sous réserve qu'aucune propriété intellectuelle ne soit partagée entre les parties. Le fruit de toutes les études menées en CFD pour 2021 viendra aider l'équipe technique de la FIA à définir précisément la future réglementation.

Ce processus rappelle celui qui avait été employé pour mener les études ayant conduit à la modification du règlement pour 2019, avec notamment des ailerons avant simplifiés et élargis pour faciliter la course en peloton.

Article suivant
McLaren ne regrette pas le divorce "onéreux" avec Honda

Article précédent

McLaren ne regrette pas le divorce "onéreux" avec Honda

Article suivant

Une meilleure communication a tout changé pour Honda

Une meilleure communication a tout changé pour Honda
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine