La FIA clarifie la règle du double changement de trajectoire

partages
commentaires
La FIA clarifie la règle du double changement de trajectoire
Par : Basile Davoine
11 oct. 2018 à 10:00

La FIA a clarifié la réglementation concernant les changements de trajectoire lors de la défense en piste, à la lumière de ce qui s'est produit lors du Grand Prix de Russie entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel.

À Sotchi, Vettel avait changé de trajectoire en deux temps, se décalant à chaque fois dans la même direction, pour tenter de résister à Hamilton. Ce dernier l'avait finalement dépassé un peu plus loin, tandis que les commissaires avaient mené une enquête pour finalement n'infliger aucune sanction au pilote Ferrari.

Ce cas spécifique a tout de même été discuté lors du briefing des pilotes en marge du dernier Grand Prix, au Japon, car Hamilton souhaitait une clarification. Le Britannique avait critiqué la manœuvre de son adversaire en Russie, jugeant qu'elle n'était pas acceptable : "Depuis le cockpit, j'ai eu le sentiment que c'était un double changement de trajectoire, ce dont nous parlons souvent comme quelque chose à ne pas faire."

Lire aussi :

La FIA a confirmé depuis qu'une enquête serait systématiquement ouverte dans le cas d'un double changement de trajectoire en vue de défendre une position. En Russie, Vettel a échappé à la sanction car les commissaires ont estimé que les deux décalages de l'Allemand ne pouvaient pas être considérés comme dissociés, mais le timing d'une telle manœuvre pourrait modifier l'approche de la situation.

"La règle concernant les deux changements de trajectoire concerne traditionnellement un changement dans un sens, puis un second dans l'autre", explique le directeur de course Charlie Whiting. "Je crois que c'est ce que tout le monde comprenait avec cette règle, mais je dois dire que, lorsque j'ai vu l'incident en Russie, j'ai pensé la même chose : il [Vettel] a bouché deux fois, en se basant sur la caméra embarquée de Lewis."

"Cependant, lorsque l'on regarde depuis les caméras du bord de piste et avec une vue de face lorsqu'ils arrivent, c'est beaucoup moins clair : on dirait un seul mouvement, avec une hésitation. On ne dirait pas deux mouvements distincts, et c'est pour cela que les commissaires ont eu le sentiment que ça ne justifiait pas une pénalité."

Autrement dit, le temps de latence entre les deux mouvements apparaît comme la clé pour définir une infraction à la règle. Si l'action se découpe avec un temps de pause conséquent, il y a alors matière à estimer que deux changements de trajectoire ont été effectués.

"Ce que j'ai clarifié [auprès des pilotes], c'est que si un pilote fait deux mouvements dans la même direction, c'est la même chose qu'en faire un dans une autre direction", précise Whiting. "Alors si Seb en avait fait un, avait regardé autour de lui puis fait un autre mouvement très, très clair, je pense que ça aurait été aussi mal que de faire un autre changement de trajectoire dans une autre direction."

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Prochain article Formule 1
Wolff et Abiteboul prennent la défense de Pirelli

Article précédent

Wolff et Abiteboul prennent la défense de Pirelli

Article suivant

Le barème de points F1 ne changera pas en 2019

Le barème de points F1 ne changera pas en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités