La FIA a envisagé le retrait de la dernière chicane à Barcelone

La FIA a indiqué avoir évalué la faisabilité d'un retrait de la dernière chicane du Circuit de Barcelona-Catalunya dans le cadre du Grand Prix d'Espagne de F1, tout en avertissant qu'il ne s'agirait pas d'un changement aisé.

La FIA a envisagé le retrait de la dernière chicane à Barcelone

Depuis la modification de la dernière section du tracé de Barcelone en 2007, les pilotes et les observateurs ont été très critiques envers la chicane finale. Celle-ci précède le dernier virage et, de l'avis de beaucoup, contribue au faible spectacle à la fois en ralentissant excessivement les monoplaces dans l'enchaînement où elle se situe sans offrir de réelle possibilité de dépassement mais également en éloignant les voitures qui se suivent au moment de la réaccélération pour la longue ligne droite qui la suit.

De là à en revenir à l'ancienne version des derniers virages, avec le double droite rapide ? C'est ce qu'un certain nombre de pilotes souhaiterait, à l'image de Sebastian Vettel qui a expliqué "espérer pour l'avenir" qu'une modification aurait lieu pour retrouver cette configuration précédente.

Lire aussi :

Après l'épreuve, le directeur de course Michael Masi a expliqué que les instances ont envisagé la possibilité d'en revenir aux deux derniers virages originaux dans le cadre du processus de révision continu des circuits empruntés par la Formule 1. Toutefois, l'Australien a prévenu : un tel changement, s'il doit se faire, ne se fera pas en un clin d’œil, car il faut prendre en compte un certain nombre d'aspects sécuritaires.

"C'est une question que nous examinons depuis un certain temps", a déclaré Masi. "Il est évident que ce n'est pas un changement qui peut être fait du jour au lendemain, et nous avons examiné toutes les implications et les conséquences inattendues qui peuvent survenir."

"Comme pour tous nos circuits, les différents virages et tout le reste, nous travaillons en collaboration avec les équipes, les pilotes et la F1 pour nous assurer que nous avons le site le plus sûr, mais aussi quelque chose qui favorise les bonnes courses."

Pour cette saison, le virage 10 de la piste catalane a été modifié, principalement pour des raisons de sécurité pour les motos. Un changement de profil qui a transformé un gros freinage où attaquer était déjà difficile en long gauche plus rapide, dont Fernando Alonso estime qu'il n'a pas vraiment amélioré les choses. Selon l'Espagnol, augmenter la taille de la zone DRS de la ligne droite de départ/arrivée pourrait être une solution globale pour rendre le tracé plus propice aux dépassements.

"J'ai confirmé le ressenti que j'avais à propos du virage 10, ça n'a pas beaucoup changé les possibilités de dépassement", a expliqué le double Champion du monde après la course. "Je pense que c'est un virage très similaire, sur ce plan, à l'ancien virage 10. Je trouve que c'est plus amusant à piloter, parce que c'est plus rapide et que vous pouvez emmener plus de vitesse dans les virages. C'est un point positif."

"Mais en termes de dépassement, ça n'a pas changé la donne. Pour faire mieux, difficile de savoir... Peut-être qu'un peu plus de DRS, juste après la dernière chicane, peut-être qu'agrandir [la zone] DRS est une possibilité pour l'avenir, je ne sais pas. Barcelone sera toujours compliqué pour les dépassements."

partages
commentaires
Domenicali : La F1 "solide" survivra à la retraite de Hamilton
Article précédent

Domenicali : La F1 "solide" survivra à la retraite de Hamilton

Article suivant

Quand Pastor Maldonado devenait vainqueur en F1

Quand Pastor Maldonado devenait vainqueur en F1
Charger les commentaires