La FIA explique pourquoi Pérez n'a pas été pénalisé

Sergio Pérez a pu conserver sa troisième place au Grand Prix de France alors que le pilote Red Bull avait quitté la piste à la suite de son dépassement sur Valtteri Bottas.

La FIA explique pourquoi Pérez n'a pas été pénalisé

Sergio Pérez revenait à grandes enjambées sur la Mercedes de Valtteri Bottas dans les derniers instants du Grand Prix de France. Au 49e tour, cinq boucles après la manœuvre réussie de son coéquipier Max Verstappen, le Mexicain avait trouvé l'ouverture sur Bottas à l'entrée du virage de Signes. Cependant, alors que les deux pilotes abordaient la courbe côte à côte, Pérez était sorti large et avait escaladé le vibreur extérieur.

Lire aussi :

Étant donné que le pilote Red Bull avait franchi les limites de piste à la suite de son dépassement, la direction de course avait ouvert une enquête. Finalement, les charges retenues contre Pérez ont été abandonnées et le pilote a échappé à la pénalité.

Dans une note expliquant leur décision, les commissaires ont déclaré que Pérez avait achevé sa manœuvre avant de sortir de la piste et que son passage sur le vibreur lui avait fait perdre du temps. Le rapport dit : "Les commissaires ont déterminé que Sergio Pérez avait terminé son dépassement sur Valtteri Bottas lorsqu'il a quitté la piste au virage 10. Les commissaires ont déterminé que Sergio Pérez a perdu suffisamment de temps dans le virage suivant pour qu'il ne puisse pas obtenir un avantage durable."

Sergio Pérez a rallié l'arrivée en troisième position, derrière son coéquipier Max Verstappen, vainqueur, et la Mercedes de Lewis Hamilton, deuxième. Ce double podium en France permet à Red Bull d'engranger 41 points et de porter son avance sur Mercedes au classement des constructeurs à 26 unités. Le podium de Pérez au circuit Paul Ricard a pu être obtenu grâce au bon choix stratégique de son équipe, qui a décidé d'étirer son premier relais au maximum.

"Pendant les cinq à dix premiers tours, la voiture était à peu près impossible à conduire à cause du vent", a-t-il déclaré. "Nous avons évidemment utilisé moins d'appui aujourd'hui, donc c'était assez difficile de suivre le rythme. Mais ensuite, probablement parce que le vent se calmait et que la piste s'améliorait, j'ai commencé à gagner en vitesse. Nous avons réussi à aller assez loin dans le premier relais, je pense que ça a vraiment payé sur la fin."

partages
commentaires

Related video

Hamilton : "Ma seule option était de rester en piste"
Article précédent

Hamilton : "Ma seule option était de rester en piste"

Article suivant

Gasly : "J'avais l'impression d'être à la ramasse"

Gasly : "J'avais l'impression d'être à la ramasse"
Charger les commentaires