La F1 et la FIA envisagent de flexibiliser les horaires

Directeur de course de la Formule 1, Michael Masi a confirmé que des discussions étaient en cours quant à flexibiliser le programme des week-ends de Grand Prix lorsque la pluie est annoncée.

La F1 et la FIA envisagent de flexibiliser les horaires

Les discussions visant à flexibiliser les horaires sont consécutives aux problèmes rencontrés à Spa, lorsque le Grand Prix de Belgique a été définitivement interrompu sans le moindre tour sous drapeau vert.

Lire aussi :

Lorsqu'il lui est demandé si la programmation TV a restreint la capacité de la FIA à modifier les horaires des séances F1, Masi répond : "Cela ne dépend pas tellement de la programmation TV. C'est quelque chose dont nous allons discuter dans les semaines à venir."

"Nous avons dit après ça qu'il y avait tout un tas de discussions stratégiques à avoir entre la FIA, la F1 et les dix équipes ; ce sera l'une des discussions lors de la réunion du groupe stratégique. Ces discussions se feront de manière proactive, nous allons donc étudier ça et voir où cela nous mène."

Au Grand Prix de Russie, le programme avait été adapté en formules de promotion en raison du risque de fortes pluies le samedi. La première course de FIA F3 avait ainsi eu lieu dès le vendredi en fin d'après-midi, avec le sacre de Dennis Hauger. En effet, les précipitations ont perturbé la journée du samedi : les Essais Libres 3 de Formule 1 ont été annulés, tout comme la deuxième course du week-end en Formule 2 et en FIA F3.

Cependant, d'après Masi, cette adaptation du programme n'était pas une réaction aux événements de Spa : "Non, pas du tout. Considérons ce samedi pour ce qu'il était. Si l'on regarde plus tôt dans la journée, pour ceux qui étaient là à ce moment, il y avait un créneau qui avait l'air pas mal, c'est pourquoi nous avons amené les voitures de F2 dans la voie des stands. Manifestement, ça s'est dégradé, et nous nous en sommes toujours tenus au principe d'y aller séance par séance ; c'est ce que nous avons fait."

"Quant au fait que la F3 a été déplacée au vendredi, c'est ainsi que les conditions se présentaient. Si nous en avons fait autant dans ce scénario, c'est probablement parce que c'était le dernier meeting du championnat. Et nous avions la capacité de l'intégrer au programme, il faut donc prendre tous ces facteurs en compte. Spa n'en est certainement pas un."

partages
commentaires
Au Qatar, les pilotes et équipes de F1 avanceront dans l'inconnu

Article précédent

Au Qatar, les pilotes et équipes de F1 avanceront dans l'inconnu

Article suivant

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient
Charger les commentaires