La FIA défend sa décision d'imposer le Halo en 2018

La FIA a publié un article sur son site officiel pour défendre et expliquer sa décision d’imposer le Halo en F1 à compter de la saison 2018.

La FIA défend sa décision d'imposer le Halo en 2018
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11 avec le Halo
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16 avec le Halo
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16 avec le Halo
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16 avec le Halo
Felipe Massa, Williams FW38 avec le Halo
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09, avec le Halo
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16 avec le Halo
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, avec le Halo
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12, avec le Halo
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 avec l'Aeroscreen
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 avec l'Aeroscreen
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, avec le Bouclier
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, avec le Bouclier
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, avec le Bouclier
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09, avec le Halo
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16 avec le Halo

Chose suffisamment rare pour être soulignée, l’instance a elle-même pris la plume pour revenir sur le contexte de l’instauration prochaine du Halo en F1.

Une réponse à la levée de boucliers qui a suivi l’annonce de la décision de la fédération, de nombreux fans et observateurs ayant fait part de leur mécontentement envers une solution jugée peu esthétique et dont l'efficacité a été parfois remis en question.

Ainsi, en rappelant que la sécurité était sa "préoccupation prépondérante", la FIA revient sur le fait que depuis plusieurs années, la question de la protection de la tête du pilote, notamment vis-à-vis des débris, était devenue essentielle et qu’elle a travaillé pour améliorer encore les dispositifs sécuritaires dans ce domaine.

"À la suite de plusieurs incidents, la GPDA a [...] adressé au président de la FIA Jean Todt, en juillet 2016, une requête pour qu’une forme de protection frontale du cockpit soit ‘implémentée aussi rapidement que possible’."

"Un mois plus tard, à la suite de réunions du Groupe Stratégique et de la Commission F1, la Commission a confirmé la volonté d’introduire ‘une forme de protection du cockpit pour la saison 2017’, assurant que ‘toutes les parties prenantes travaillent ensemble pour faire de cela une réalité, le concept de ‘Halo’ étant actuellement l’option préférentielle’."

Une autre option possible était l’Aeroscreen, concept développé par Red Bull. "Alors que des tests statiques se sont poursuivis [sur le Halo], d’autres solutions ont été explorées simultanément, en particulier l’’Aeroscreen’, un pare-brise monté sur deux piliers jumeaux attachés [...] de chaque côté du cockpit. Le système a été testé en essais libres lors du Grand Prix de Russie 2016 mais, alors qu’il était une réussite dans certains domaines, de plus amples tests ont soulevé des inquiétudes quant à l’efficacité du dispositif."

Les avantages du Halo

La question de l’efficacité du Halo a souvent été posée, du fait de l’absence de surface à l’avant et de l’absence de protection effective sur le haut du casque notamment. Cependant, la FIA explique en quoi il est une meilleure solution que les autres.

"Par contraste, les tests du Halo ont continué à s’avérer concluants. Se concentrant sur trois types de risques majeurs, les contacts voiture contre voiture, les contacts voiture contre environnement et les objets extérieurs, les tests ont révélé que dans le cas d’incidents voiture contre voiture, le Halo était capable de résister à 15 fois la charge statique de la masse entière de la voiture et était capable de réduire significativement le potentiel de blessure."

"Lors des tests [de contacts] voiture contre environnement, il a été établi que le Halo pouvait empêcher le contact du casque avec un mur ou une barrière dans de nombreux cas, en utilisant une sélection d’incidents [survenus précédemment] comme référence."

"Enfin, dans le cas d’objets extérieurs, il a été démontré que le Halo déviait avec succès de gros objets de l’environnement du cockpit et il a été démontré une augmentation nette du niveau de protection contre les petits débris."

La FIA balaie ensuite les craintes liées à la vision et à l’extraction du pilote, sur la base des tests menés en conditions réelles : "Plus encore, des retours d’essais en piste importants ont révélé que la visibilité était en grande partie non affectée, et qu’il n’y avait pas d’obstruction visuelle significative en raison du support central."

"Les tests en piste n’ont également révélé aucun problème concernant la sortie du cockpit et de nombreux tests d’extraction ont été conduits avec le Halo installé, avec une procédure revue mise en place pour assurer une extraction sûre."

Les problèmes du Bouclier

Enfin, après avoir rappelé qu’en avril dernier, le Groupe Stratégique et la Commission F1 avaient décidé de donner la priorité au Bouclier, la FIA retrace le fil des événements pour parvenir à sa propre conclusion.

"Après les tests statiques, le Bouclier a été essayé brièvement en piste lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, le dispositif étant monté sur la Ferrari de Sebastian Vettel. Les retours de ce test ont mis en exergue un certain nombre de limitations autour d’un tel système."

"À la lumière de cela et en étant conscient du succès des tests de déviation du Halo, des nombreux tests réussis menés en piste avec une grande variété de pilotes et d’équipes dans la seconde partie de la saison 2016 et de la nécessité d’implémenter des règles pour la date butoir désirée du début de saison 2018, le Halo représente actuellement la meilleure solution existante au problème de la protection frontale du cockpit."

"Le dernier design du Halo sera désormais revu avant son introduction en 2018 dans un effort conjoint entre les équipes, les pilotes et la FIA."

partages
commentaires
Mallya pas encore décidé sur un changement pour le nom Force One
Article précédent

Mallya pas encore décidé sur un changement pour le nom Force One

Article suivant

Palmer aura le nouveau fond plat Renault en Hongrie

Palmer aura le nouveau fond plat Renault en Hongrie