La FIA modifie et reporte les restrictions sur les arrêts au stand

Les restrictions imposées par la FIA sur les arrêts au stand, censées entrer en vigueur au Grand Prix de Hongrie, ont été reportées au Grand Prix de Belgique, première course après la trêve estivale.

La FIA modifie et reporte les restrictions sur les arrêts au stand

Ce report vient à la suite d'une nouvelle directive technique sur le sujet, qui remplace la version originale. Cela donne davantage de temps aux écuries pour effectuer les modifications nécessaires.

Lire aussi :

La nouvelle version de la directive technique enlève le temps minimal qui devait être imposé pour différents aspects de l'arrêt au stand et qui était basé sur le temps de réaction humain. Cependant, d'autres éléments chronométriques demeurent, et l'objectif de la FIA reste d'empêcher les écuries d'utiliser un signal automatique pour accélérer les arrêts au stand. Les écuries doivent démontrer que chaque mécanicien tenant un pistolet pneumatique presse manuellement un bouton signalant que la roue est bien fixée.

Cette modification fait suite au dialogue avec certaines équipes, notamment Red Bull, qui réalise régulièrement les arrêts les plus rapides depuis plusieurs saisons. "Concernant la directive technique, il y a eu une mise à jour selon le feedback collecté par la FIA après qu'ils l'ont initialement envoyée aux équipes, ce qui a du sens de notre point de vue", a fait savoir Andreas Seidl, directeur de l'écurie McLaren.

"Le principal objectif de cette directive technique était d'assurer que les arrêts au stand soient faits de manière sûre et d'anticiper pour empêcher que quelque chose de mauvais se produise. La deuxième chose est aussi d'assurer que nous soyons sur un pied d'égalité quant à l'application de la réglementation. Nous sommes donc satisfaits." L'Allemand a ajouté : "La porte est ouverte à de nouveaux changements pour l'an prochain."

Quand la directive technique d'origine a été publiée le mois dernier, Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, a laissé entendre que les arrêts au stand allaient être réglementés à l'extrême. "Il revient au compétiteur d'assurer que la voiture soit sûre, et la pénalité pour une roue non fixée est de devoir arrêter la voiture immédiatement. C'est une punition brutale si l'on n'a pas les quatre roues attachées en toute sécurité", avait souligné le Britannique.

"Mais en imposant des faux délais, etc… [Les arrêts au stand] sont un élément enthousiasmant, un groupe de personnes peut-il changer quatre roues en moins de deux secondes ? Nous avons démontré que oui avec les records du monde que nous avons établis, mais cela va désormais être dilué et disparaître."

partages
Sergio Pérez prendra le départ depuis les stands
Article précédent

Sergio Pérez prendra le départ depuis les stands

Article suivant

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer