Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
25 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
74 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
87 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
109 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
130 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
144 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
158 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
186 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
193 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
207 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
214 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
242 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
249 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
263 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
277 jours

La FIA répond à une question de Red Bull sur le débitmètre

partages
commentaires
La FIA répond à une question de Red Bull sur le débitmètre
Par :
2 nov. 2019 à 22:58

L'écurie Red Bull Racing a écrit à la FIA pour obtenir une clarification quant à une faille qui pourrait selon elle être utilisée afin de "contourner" la réglementation sur le débit de carburant. Une réponse lui a été adressée, confirmant que le système proposé serait illégal.

La question a été posée alors que les spéculations entourent la manière dont Ferrari a trouvé autant de performance en ligne droite cette saison. Les équipes suspicieuses au sujet des pratiques d'un concurrent ont l'habitude d'écrire à la FIA pour demander si un système théorique est légal, afin de déclencher une clarification.

Comme le veut l'usage, la correspondance avec Red Bull Racing s'est faite sous la forme d'une Directive Technique, de manière à ce que toutes les équipes prennent connaissance du point de vue de la FIA. La demande de Red Bull, envoyée par son chef de l'ingénierie Paul Monaghan le 22 octobre dernier, est liée au "filtrage du signal du débitmètre".

Lire aussi :

En des termes plus simples, le débit de carburant est uniquement mesuré à des intervalles, et la requête de Red Bull souligne que des systèmes pourraient être en mesure de se conformer aux exigences réglementaires au niveau de ces points de mesure, tout en ayant un débit de carburant plus élevé, et améliorant donc les performances, entre ces points.

La réponse formulée par Nikolas Tombazis, responsable technique monoplace à la FIA, a clarifié le fait que les trois scénarios évoqués par Red Bull seraient illégaux. Dans sa réponse, Tombazis a rappelé les articles suivants figurant au Règlement Technique de la Formule 1 :

5.10.3 Toutes les voitures doivent être équipées d'un débitmètre unique, entièrement situé dans le réservoir de carburant, qui a été fourni par la FIA avec une spécification qu'elle a déterminée. Ce capteur ne peut être utilisé que de la manière spécifiée par la FIA. Par ailleurs, tout le carburant apporté à l'unité de puissance doit passer par ce capteur homologué, et doit alimenter la chambre à combustion par les injecteurs décrits à l'Article 5.10.2.

5.10.5 Tout système ou procédure dont le but et/ou l'effet est d'augmenter le débit ou de stocker et recycler du carburant après le point de mesure est interdit.

Helmut Marko a récemment fait savoir que Red Bull avait des questions à poser concernant les pratiques de Ferrari. Le directeur de la Scuderia a quant à lui déclaré qu'une clarification serait bienvenue. Red Bull ou d'autres équipes pourraient envoyer de nouvelles demandes à la FIA concernant d'autres domaines liés à l'unité de puissance, afin d'obtenir des réponses supplémentaires pour comprendre les performances de Ferrari.

Article suivant
Leclerc assure l'essentiel, Vettel à un souffle de la pole

Article précédent

Leclerc assure l'essentiel, Vettel à un souffle de la pole

Article suivant

Bottas : La pole du travail collectif

Bottas : La pole du travail collectif
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , Scuderia Ferrari
Auteur Adam Cooper