Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

La FIA veut supprimer la règle sur les pneus de départ

partages
commentaires
La FIA veut supprimer la règle sur les pneus de départ
Par :
26 oct. 2019 à 16:47

La FIA prévoit l'abandon de la règle obligeant les pilotes qui se qualifient en Q3 à démarrer les courses avec les pneus avec lesquels ils ont signé leur meilleur temps de Q2, si toutes les écuries sont d'accord.

Instaurée à l'origine pour essayer de placer les monoplaces les plus rapides en difficulté en les obligeant à démarrer avec les gommes les plus tendres, et donc les moins durables, cette règle aura finalement été largement contrebalancée par l'écart créé entre les écuries du top 3 et les autres depuis plusieurs saisons. Les top teams jouissent même souvent d'un avantage suffisamment grand pour leur permettre de monter des pneus plus durs en Q2, grâce auxquels ils peuvent à la fois effectuer des premiers relais plus longs mais également bénéficier d'un avantage supplémentaires sur les F1 plus lentes du fond de top 10, obligées quant à elles de s'équipier des tendres en Q2 et de partir avec des enveloppes moins résistantes.

Lire aussi :

La règle a été abandonnée dans la dernière version du brouillon du Règlement Sportif 2020 envoyée aux écuries. Cependant, comme ce changement intervient bien après la date butoir pour qu'il puisse s'effectuer à la majorité simple (fixée au 30 avril 2019), il faudra l'unanimité des équipes pour qu'il soit définitivement gravé dans le marbre. Et il semble qu'au moins une ait fait part de son opposition.

Moins d'essais de départs ?

Autre modification évoquée en vue de 2020 mais qui doit être approuvée : la FIA veut restreindre la pratique des essais de départ au cours des week-ends de course afin d'empêcher les écuries de s'y préparer et ainsi créer un élément d'incertitude. Si cette modification passe le cut, les pilotes n'auront plus le droit de faire des essais de départ en bout de ligne des stands. Ils pourront en revanche réaliser un test grandeur nature à la fin des EL1 puis des EL3, sur la grille de départ, comme cela se fait sur certaines pistes où il est impossible de mettre en place une zone d'essais à la sortie de la pitlane.

Avec Adam Cooper   

Article suivant
EL3 - Leclerc un souffle devant Vettel, les Mercedes en embuscade

Article précédent

EL3 - Leclerc un souffle devant Vettel, les Mercedes en embuscade

Article suivant

Red Bull "un peu à court de pièces" après le crash d'Albon

Red Bull "un peu à court de pièces" après le crash d'Albon
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard