La fiabilité de Mercedes "sera toujours à la limite"

Mercedes affirme que son moteur de Formule 1 sera toujours à la limite en termes de fiabilité, alors que la réglementation devient encore plus stricte en 2018.

La fiabilité de Mercedes "sera toujours à la limite"
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes-Benz F1 W08
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08

Mercedes avait l'unité de puissance la plus fiable la saison dernière. Parmi les concurrents qui en étaient équipés, seul Lewis Hamilton a écopé d'une pénalité liée au moteur, mais il s'agissait là d'un choix tactique après son accident en qualifications au Brésil.

Lance Stroll a dû revenir à un ancien groupe propulseur à la même course après une défaillance en essais libres, tout comme Valtteri Bottas, mais à part ça, il n'y a pas eu de problèmes de fiabilité majeurs pour les monoplaces à moteur Mercedes.

La réglementation 2018 est encore plus stricte, puisque le nombre de moteurs autorisés par saison passe de quatre à trois. Chaque pilote aura droit à trois MGU-H et turbos, mais seulement deux MGU-K, batteries, et unités de contrôle électronique pour les 21 courses de l'année.

Ingénieur en chef moteur de Mercedes, Phil Prew déclare à Motorsport.com que son équipe va continuer de pousser son unité de puissance dans ses retranchements en 2018.

"Pour être honnête, nous serons toujours à la limite, parce qu'on veut toujours hisser la performance au niveau de la durabilité de l'unité de puissance. C'est facile de baisser la puissance et de trouver de la fiabilité, mais nous ne voulons pas de ça, ce n'est pas ainsi que nous allons remporter des championnats."

"Nous serons donc occupés à comprendre nos limites actuelles, à comprendre comment nous pouvons continuer à tirer davantage de kilométrage des moteurs, davantage de kilométrage des systèmes hybrides électriques, afin d'effectuer le championnat à venir avec le nombre d'unités prévu, de ne pas avoir de pénalités en piste et d'avoir le niveau de performance dont nous savons tous que le moteur est capable."

Mercedes avait apporté des modifications non négligeables à son unité de puissance pour 2017, en particulier aux pièces hybrides. Prew décrit le travail de l'équipe sur la fiabilité comme "absolument infini" et ajoute que toute révision de l'architecture du moteur sera faite "au cas par cas".

"Nous traitons chaque pièce du moteur selon ce qu'elle doit faire. Notre champ d'action est très restreint par la réglementation, en matière de capacité du turbo et de puissance électrique, etc, tout est défini par la réglementation. Si cela doit changer, cela changera pour trouver de la fiabilité et de la performance ; sinon, nous nous en tiendrons à ce que nous connaissons. Tout est vraiment abordé au cas par cas, mais le nécessaire est très clair", conclut-il.

partages
commentaires
Horner : Le retour d’Alfa avec Sauber, une "décision intelligente"

Article précédent

Horner : Le retour d’Alfa avec Sauber, une "décision intelligente"

Article suivant

Bilan technique - Les évolutions de la Red Bull RB13

Bilan technique - Les évolutions de la Red Bull RB13
Charger les commentaires