Flashback - Quand Ecclestone disait non au retour de l'Autriche

Volonté politique, personnelle et économique : tels sont les mots d'ordre permettant l'organisation d'un Grand Prix, en dépit des investissement colossaux nécessaires et des difficultés à rentabiliser un évènement sur le court terme en raison du...

Volonté politique, personnelle et économique : tels sont les mots d'ordre permettant l'organisation d'un Grand Prix, en dépit des investissement colossaux nécessaires et des difficultés à rentabiliser un évènement sur le court terme en raison du montant des droits à régler par un circuit.

Mais dans certains rares cas, la F1 donne une seconde chance, lorsque tous les mots d'ordres sont réunis.

Ce fut le cas avec l'essor donné par Dietrich Mateshitz, patron de Red Bull, pour faire revenir l'Autriche au calendrier. Pourtant, comme s'en souvient ToileF1, la partie était bel et bien jouée pour l'A1 Ring il y a quelques années. Flashback sur un article ToileF1 du mois de juillet 2007...

---

Bernie Ecclestone a balayé les derniers espoirs des promoteurs du Grand Prix d' Autriche qui voyaient ce dernier réintégrer le calendrier dans un futur proche.

Même si d'importants efforts sont consentis afin de moderniser le tracé autrichien, qui a accueilli une épreuve du championnat du monde jusqu'en 2003, Bernie Ecclestone a décidé qu'il n'y aurait pas de nouveau Grand Prix sur le champêtre A1 Ring au calendrier.

Le Grand Argentier de la F1 justifie son choix en expliquant que son sport doit attirer de nouveaux pays en voie de développement, grâce auxquels les sponsors, équipes et constructeurs pourraient faire du profit commercial.

Selon Ecclestone, les écuries ont compris que la Formule 1 est un spectacle gigantesque et que ce spectacle doit avant tout se vendre dans les pays émergents, où explosent les classes moyennes.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités