Flashback Spa - Quand Force India passait à 0.939s de la victoire

Force India s'est installé ces dernières années comme l'une des équipes capables de progresser saison après saison, en dépit des changements de règles

Force India s'est installé ces dernières années comme l'une des équipes capables de progresser saison après saison, en dépit des changements de règles.

Motorisée par Mercedes-Benz, la structure anglo-indienne s'est bien installée dans le paysage F1 et dispose d'une image de team sérieux, donnant leur chance aux pilotes prometteurs ne disposant pas forcément des plus gros budgets de la grille. Après avoir aligné Adrian Sutil et Paul di Resta l'an dernier, Force India défend cette année ses chances avec Nico Hülkenberg et Sergio Pérez.

ToileF1 vous propose un flashback vers le Grand Prix de Belgique 2009, que Giancarlo Fisichella avait failli remporter, avant de filer chez Ferrari en remplacement de Luca Badoer (qui assurait alors l'intérim d'un Felipe Massa convalescent).

--

Le 7 septembre 2009, tout le monde affiche de grands sourires dans le team, et pourtant… En proie à de grosses difficultés de paiement de ses factures, Vijay Mallya est un homme critiqué : les ardoises se multiplient et l’équipe doit faire des pieds et des mains pour que son motorhome ne soit pas saisi par la justice. L’avenir des employés est incertain et l’économie est dure, alors que BMW, Toyota remettent en question leur implication en F1, après le départ de Honda.

Arrivé en 1996 avec de grandes attentes, Giancarlo Fisichella n’a jamais vu sa carrière éclore comme elle l’aurait dû, en dépit d’un passage dans l’équipe Renault Championne du Monde avec Fernando Alonso. Après 12 saisons passées chez Minardi, Jordan, Benetton et Renault, Fisico occupe le rang du pilote d’expérience au sein de la nouvelle équipe Force India quand il arrive en 2008. Mais à Spa 2009, un miracle se produit : l’Italien place sa machine en pole position du Grand Prix de Belgique, sur ce qui reste l’un des tracés les plus sélectifs du calendrier, avec un tour en 1’46.308 ! La quatrième pole de la carrière de Fisichella est de loin la plus surprenante ; la dernière remontait au GP de Malaisie 2006, avec Renault.



Fisichella s’élance bien au départ. Kimi Räikkönen, sur la Ferrari, s’envole également en passant de la 6ème à la 2nde place au freinage des Combes. Button (Brawn) et Hamilton (McLaren) se neutralisent dans un carton avec Romain Grosjean (Renault), qui remplace Nelson Piquet. Devant, Fisico se bat courageusement contre Iceman durant l’essentiel de la course. Mais la F2009 dispose du KERS, ce qui donne l’avantage à Ferrari dans Eau Rouge et la longue ligne droite de Kemmel. Räikkönen s’empare du commandement au restart de la course et la garde jusqu’à l’arrivée. Il ne franchit la ligne qu’avec 0.939s d’avance sur Fisico pour signer son unique succès de la saison. Tout sourire sur le podium, Fisico est conscient d’avoir frappé un grand coup et de mettre un pied au sein de la Scuderia pour les dernières manches de la saison, son rêve ultime de pilote italien. Bien sûr, il regrettera de ne pas avoir conclu un nouveau hold-up (comme lors du GP d’Interlagos 2003). Mais le transfert de l’Italien apportera quelques liquidités bienvenues à Force India pour régler ses ardoises et satisfera tous les tifosi, qui s’arrachaient les cheveux à chaque sortie de Luca Badoer…
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Luca Badoer , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Felipe Massa , Nelson Piquet , Paul di Resta , Adrian Sutil , Nico Hülkenberg , Sergio Pérez , Romain Grosjean
Équipes McLaren , Mercedes , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités