Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
EL1 dans
32 jours

Fond plat 2021 : les teams ont-ils mal perçu l'ampleur du changement ?

partages
commentaires
Fond plat 2021 : les teams ont-ils mal perçu l'ampleur du changement ?
Par :
19 juin 2020 à 11:08

Pour le directeur technique de Racing Point, Andy Green, ce qui apparaissait être un léger changement sur les règles concernant le fond plat en 2021 pourrait s'avérer bien plus important que prévu et nécessiter de revoir totalement le package aéro.

Le changement, qui consiste en un découpage d'une partie du fond plat devant les pneus arrière, a été décidé pendant la pause forcée de la Formule 1 afin de limiter l'augmentation de l'appui aérodynamique entre 2020 et 2021. Le but est d'éviter de placer trop de contraintes sur les pneumatiques Pirelli dont la conception date de 2018 et qui n'étaient initialement pas censés effectuer trois saisons consécutives, avec les évolutions naturelles correspondantes en termes de performances. 

Comme les autres écuries, Racing Point a dû fermer son usine le temps de la pause forcée liée à la pandémie de COVID-19. Après la réouverture, les recherches aéro effectuées à Silverstone ont démontré que le changement modifiait tellement la structure du flux d'air autour de la voiture qu'un nouveau package serait nécessaire pour la saison 2021 afin de composer avec ce changement, qui pourrait selon lui rendre les F1 plus lentes qu'en 2020.

Lire aussi :

"Nous avons retiré une partie de la surface du fond plat devant le pneu arrière", a déclaré Green. "L'aérodynamique prend un coup vraiment important au point que je serais surpris que quelqu'un puisse s'en sortir dans le temps dont nous disposons d'ici 2021. Je m'attends donc à ce que les voitures de 2021 soient plus lentes que celles de 2020."

"C'est un changement énorme, croyez-moi. Un petit changement lié au fond plat a un impact assez important sur les performances de la voiture. Ce n'est pas seulement un redéveloppement du fond plat, malheureusement, c'est un redéveloppement de l'aérodynamique de la voiture, presque de l'avant à l'arrière, pour essayer de retrouver [les niveaux d'appui]. Pour cela, il est donc devenu évident que nous devions nous concentrer sur 2021. Il n'y aura pas de report aérodynamique important entre 2020 et 2021. Mécaniquement oui, mais aérodynamiquement probablement pas."

Green a expliqué que certaines équipes espéraient que le changement n'aurait pas un impact si crucial sur la structure du flux d'air. "Nous ne voulions pas d'un changement qui allait modifier de manière significative la structure des flux sur la voiture. Malheureusement, c'est ce qui s'est produit. Nous en comprenons les raisons, nous comprenons qu'il faut stabiliser les performances de la voiture, et il est certain que cela va stabiliser les performances de la voiture en 2021."

"C'est pareil pour tout le monde, je ne pense pas que quiconque ait un avantage ou un désavantage par rapport aux autres équipes à cause de ce changement, je pense que nous sommes tous dans le même bateau. C'est juste que ce n'est jamais agréable de changer quelque chose sur une voiture et de subir un grand contrecoup, et on se rend compte que ce n'est pas une petite évolution."

Lire aussi :

Aucune écurie n'a pu effectuer de simulation au moment des discussions et du vote sur le sujet car l'ensemble des quartiers généraux étaient fermés, d'où la surprise quand le travail de recherche a été mené. "Lorsque nous avons décidé du changement, nous n'étions pas autorisés à faire des simulations sur une voiture actuelle, les simulations venaient de la F1 avec leur modélisation. Ce n'est qu'à notre retour de la pause et lorsque nous avons commencé à l'examiner que nous avons pris conscience de l'ampleur du changement."

Plus encore, le changement pour 2021 est tel que Racing Point estime qu'il va lui falloir compromettre le développement aéro envisagé pour la saison 2020. En effet, dès le 1er janvier 2021, les règles inciteront les écuries à focaliser leur travail sur les monoplaces 2022, qui seront entièrement nouvelles.

"Évidemment, nous avons de nouvelles restrictions en matière d'essais aérodynamiques sur lesquelles nous travaillons actuellement, il y a eu une réduction de 20% que tout le monde a acceptée une fois que nous sommes revenus de la fermeture, et nous aurons une réduction encore plus importante lorsque nous serons au 1er janvier. Il est certain que le 1er janvier sera la date à laquelle notre regard se tournera vers l'année 2022. Nous avons une certaine quantité de développement [pour 2021] que nous pouvons utiliser jusqu'au 31 décembre, et je pense que les équipes les plus efficaces vont en tirer le plus grand profit."

Avec Adam Cooper  

Article suivant
Il y a 15 ans : six F1 au départ, la farce d'Indianapolis

Article précédent

Il y a 15 ans : six F1 au départ, la farce d'Indianapolis

Article suivant

Steiner et les rumeurs de vente : "Haas est là pour rester"

Steiner et les rumeurs de vente : "Haas est là pour rester"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard