Force India aura son V6 “évolué” en Autriche

Ferrari n’était pas le seul motoriste à présenter une évolution moteur au Canada. Rappelons que Mercedes était aussi dans ce cas. Mais si le V6 italien a été annoncé comme offrant une trentaine de chevaux supplémentaires, ce n’était apparemment pas le cas de celui sorti des ateliers de Brixworth.

Mercedes n’avait dépensé aucun “jeton” pour cette évolution qui n’en était donc pas vraiment une. Plutôt une demi-évolution, diront certains. La principale nouveauté était, a-t-on pu entendre dans le paddock, que grâce à de petites améliorations en termes de fiabilité, il pouvait être mis sur un mode “performance” supérieur.

On peut augmenter celle-ci ou la diminuer quand on veut,” a expliqué Lewis Hamilton.

Petit retard de fabrication

Si ces modifications ont été mises à disposition des équipes Mercedes bien sûr, Williams mais aussi Lotus (dont elles expliquent peut-être en partie les bonnes performances à Montréal), Force India a dû s’en passer. Mais cela n’a pas empêché Nico Hulkenberg de signer sa meilleure qualification de l’année.

Nous avons eu quelques problèmes avec le système d’alimentation et n’avons pu fabriquer huit moteurs dans les temps,” a justifié Toto Wolff, Directeur Exécutif de Mercedes.

4800 km au compteur!

Wolff a ajouté que Force India avait été désignée comme celle qui attendrait une course de plus car ses moteurs avaient l’air d’être en meilleur été que ceux de ses trois rivales équipées du même groupe propulseur.

Selon Auto Motor und Sport, l’unique moteur utilisé par Sergio Perez depuis le début de saison avait 4800 kilomètres au compteur après le Canada. Il aura bien mérité d’être remplacé dès le GP d’Autriche, puisque Mercedes a affirmé que Force India disposerait à son tour des évolutions à cette occasion.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg , Sergio Pérez
Type d'article Actualités
Tags hulkenberg, mercedes