Force India dénonce "l'hypocrisie" de Haas

partages
commentaires
Force India dénonce
Par : Basile Davoine
24 nov. 2018 à 10:51

Tandis que les commissaires du Grand Prix d'Abu Dhabi ont tranché en ne donnant pas suite à la réclamation de Haas, chez Force India on dénonce le manque de cohérence dans l'attitude de l'écurie américaine.

Haas souhaitait des clarifications sur le fait que Racing Point Force India, nouvelle entité en F1 depuis le mois d'août, utilise des monoplaces conçues par une autre entité auparavant, à savoir Sahara Force India.

Les commissaires ont dû prendre en considération la réglementation qui fait référence aux "Listed Parts" (pièces d'une F1 qui ne peuvent en aucun cas être partagées entre deux équipes), tout en précisant que les monoplaces acquises par Racing Point n'étaient pas engagées par une autre écurie, rendant la situation légale.

Haas a assuré que sa réclamation visait à garantir l'équité entre toutes les équipes, la situation ayant évidemment une incidence sur la manière de répartir les revenus au sein du plateau. Chez Force India, on a répondu avec fermeté, en dénonçant une certaine "hypocrisie"

Lire aussi:

"Je ne comprends pas comment ils prétendaient essayer d'obtenir l'équité en arguant du fait que nous n'étions pas un constructeur alors que nous en sommes clairement un", a réagi le directeur de Force India, Otmaz Szafnauer, au micro de Motorsport.com. "Nous concevons et fabriquons plus de pièces que la plupart des équipes, peut-être cent fois plus que ce que fait Haas. L'ironie et l'hypocrisie de tout ça est qu'ils posent réclamation contre nous en disant que nous ne sommes pas un constructeur, alors que nous sommes la définition d'un constructeur et pas eux."

"La réclamation visait à dire que nous n'étions pas un constructeur car nous ne concevions ni ne fabriquions les 'Listed Parts'. Mais nous le faisons. Andy Green, Akio Haga, Ian Hall et Dan Carpenter sont ceux qui les ont conçues, et imaginez quoi, ils travaillent pour nous !"

Haas fait la même chose avec Dallara

Otmar Szafanauer précise également qu'à l'occasion du rachat de Force India par Racing Point avant le Grand Prix du Belgique, l'autorisation avait été donnée d'utiliser la propriété intellectuelle de l'entité d'origine.

Otmar Szafnauer, team principal Racing Point Force India et Lawrence Stroll, propriétaire de Racing Point Force India F1 Team

"Ce que le règlement dit, c'est qu'une pièce de conception ne peut pas être utilisée par deux concurrents dans le championnat", a-t-il rappelé. "Et ce n'est pas le cas pour nous. C'est vraiment, vraiment simple. Si l'on achète des concepts et une propriété intellectuelle à une entité qui n'est pas en F1, c'est permis. Ce qui n'est pas autorisé, c'est d'en acheter à un autre participant en F1, à moins qu'il s'agisse de pièces non listées."

"Et Haas y a recours également, ils en achètent à Dallara. Ils ne font pas la conception eux-mêmes, ils ne les fabriquent pas, ils les achètent à Dallara. C'est autorisé. Et nous avons fait exactement la même chose avec Sahara Force India, qui ne court plus. Qui détient leur propriété intellectuelle, Dallara ou eux ? On pourrait dire que c'est Dallara. Alors pourquoi sont-ils un constructeur ? Parce que Dallara n'est pas engagé dans le championnat. C'est simple."

"Maintenant, si nous avions 11 équipes, que Sahara Force India et Racing Point Force India utilisaient des voitures identiques, il y aurait une affaire. C'est pour cela que je dis qu'il n'y a pas d'affaire, et c'est étrange pour moi qu'ils veuillent faire ça au nom de l'équité, alors que c'est incompréhensible. Pour moi, ça n'a pas de sens."

Pour conclure son argumentaire, Szafnauer souligne également que la situation se produit régulièrement en F1 lorsqu'une équipe change de mains : "Lorsque Renault a acheté Lotus, je suis certain que la voiture de l'année suivante n'était pas 100% nouvelle, ils utilisaient des concepts datant de Lotus. On ne refait pas les pédales ou les colonnes de direction chaque année. Ce genre de chose se produit en permanence. La seule différence, c'est que c'est arrivé en cours d'année."

Propos recueillis par Adam Cooper 

 

 
Article suivant
L'étonnant rythme des hypertendres va limiter les options stratégiques

Article précédent

L'étonnant rythme des hypertendres va limiter les options stratégiques

Article suivant

EL3 - Hamilton se montre, Ricciardo (encore) à l'arrêt

EL3 - Hamilton se montre, Ricciardo (encore) à l'arrêt
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Lieu Yas Marina Circuit
Équipes Force India , Haas F1 Team , Racing Point Force India
Auteur Basile Davoine