Force India - Le Groupe Stratégique s'est enfin montré efficace

Selon Bob Fernley, directeur-adjoint de Force India, le Groupe Stratégique a enfin montré qu'il pouvait être efficace à travers les propositions formulées cette semaine.

De longue date, Fernley a régulièrement remis en question la légitimité du Groupe Stratégique F1, composé de la FIA, de la FOM et de 6 équipes de pointes du plateau, dont Force India. Mais après les avancées de la semaine dernière, qui se sont traduites par les mesures visant à réduire les aides au pilotage et d'autres propositions pour améliorer la F1, Fernley a reconnu que les choses avaient changé sous l'influence de Bernie Ecclestone et Jean Todt.

Lire aussi : Abandon des ravitaillements et réflexion pour 2017

"Je crois que c'était la réunion la plus constructive à laquelle j'ai assisté, et je dois dire que c'était encourageant", a déclaré Fernley à Motorsport.com. "Je crois qu'il y a eu quelques bonnes décisions prises, et trois ou quatre bonnes initiatives qui ont été envoyées pour guider les améliorations futures. Je crois que c'est bien."

"Je pense qu'à la fois la FIA et le détenteur des droits commerciaux [la FOM] ont réalisé qu'ils devaient avoir les choses sous contrôle. Je crois qu'ils ont très bien contrôlé la réunion. Nous ne sommes pas le groupe de gens le plus facile à contrôler : c'est un peu comme rassembler des chats, mais ils ont fait du bon travail."

Fernley est particulièrement heureux que le Groupe Stratégique ait choisi de lancer un processus de consultation pour les domaines d'intervention où la confiance manquait afin d'instaurer des changements.

"C'est un peu comme la situation des ravitaillements", explique-t-il. "Les ravitaillements étaient une suggestion, et elle a été soumise aux équipes. C'est revenu avec une décision selon laquelle cela n'améliorerait pas le spectacle et cela a été adopté ainsi. Si ce processus continue, alors il y a la lumière au bout du tunnel."

Les coûts sont toujours un problème

Bien qu'il n'y a pas de consensus au sujet d'une idée de budgets plafonnés, ni d'accord sur un prix limite pour les unités de puissance, Fernley pense que de tels sujets ne dépendent pas de la responsabilité directe du Groupe Stratégique.

"C'est un problème à part de ce dont nous discutons", assure-t-il. "Nous cherchons à essayer de promouvoir la compétition et à avoir une concurrence plus stable et plus équitable entre les équipes de constructeurs et les équipes indépendantes."

"Ce n'est pas nécessairement une question pour le Groupe Stratégique quand on considère que cinq ou six équipes [qui le composent] sont des équipes privilégiées."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Force India
Type d'article Actualités
Tags avenir, decision, groupe stratégique