Force India ne veut pas d'une "guerre des moteurs"

De plus en plus clairement opposé à un dégel des moteurs en cours de saison, Mercedes ira chercher ses soutiens les plus précieux auprès de ses équipes clientes quand viendra l'heure du vote

De plus en plus clairement opposé à un dégel des moteurs en cours de saison, Mercedes ira chercher ses soutiens les plus précieux auprès de ses équipes clientes quand viendra l'heure du vote. La proposition pour autoriser le développement des moteurs en cours de saison doit en effet être adoptée à l'unanimité par la Commission F1 de la FIA, à laquelle siègent toutes les équipes du plateau.

En 2015, Mercedes motorisera Williams, Lotus et Force India ; trois voix qui devraient compter si le constructeur allemand décide de s'opposer fermement au dégel. L'un des arguments avancés par Toto Wolff concerne l'explosion des coûts. Un critère qui fera également pencher la balance pour une équipe comme Force India.

"Si cela nous coûte de l'argent nous sommes contre, c'est aussi simple que cela", prévient Bob Fernley, directeur adjoint de l'équipe indienne, auprès de Crash.net. "Evidemment nous préconisons le fait que nous ayons besoin d'avoir un contrôle des coûts, et la dernière chose dont nous avons besoin c'est une guerre des moteurs."

Pour Force India, la décision sera logiquement de suivre les préconisations de Mercedes, sauf si le motoriste choisit finalement d'adopter le dégel alors que l'augmentation des coûts est inévitable.

"Je crois qu'il y a deux éléments à cela : si cela augmente les coûts, nous sommes contre, et si ce n'est pas un problème de coût nous ferons ce que Mercedes veut que nous fassions car ils sont notre motoriste et notre partenaire. Nous devrions donc aller dans leur direction, mais en tout premier lieu ce sera le coût", martèle Fernley.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Toto Wolff
Équipes Mercedes , Williams , Force India
Type d'article Actualités